Selon l’OMS, il n’est pas certain que tous les patients guéris du coronavirus soient totalement immunisés

Selon l’OMS, il n’est pas certain que tous les patients guéris du coronavirus soient totalement immunisés
Reuters

En ce qui concerne la guérison puis la réinfection par le virus, nous n’avons pas de réponses. Il y a une inconnue », a assuré lundi Mike Ryan. Le directeur du programme de l’OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire s’est exprimé lors d’une conférence de presse au siège de l’organisation à Genève, comme le rapporte La Voix du Nord.

Une étude sur des patients à Shanghai a en effet révélé que certains patients ne « développaient pas d’anticorps » tandis que d’autres avaient une réponse très élevée, a détaillé Maria Van Kerkhove, épidémiologiste à l’OMS citée par CNBC. « On pourrait s’attendre à ce qu’une personne qui génère une réponse immunitaire avec des anticorps détectables soit protégée pendant un temps », explique Mike Ryan. Mais, « nous ne savons tout simplement pas quelle est la durée de cette période. Nous pourrions nous attendre à une période de protection raisonnable, mais il est très compliqué de le dire avec un nouveau virus ».

Des recherches à mener

« Nous devons vraiment mieux comprendre à quoi ressemble cette réponse en termes d’immunité », a déclaré Maria Van Kerkhove. Selon Mike Ryan la question est maintenant de savoir si le virus peut se refaire son apparition chez un patient guéri et testé négatif au Covid-19. Cette question pourrait potentiellement remettre en question la stratégie de l’immunité collective.

Une réponse parfois longue

Le 12 avril, interrogé par France Info, Éric Vivier, du Centre d’immunologie de Marseille-Luminy et membre de l’Académie de médecine, expliquait que dans le cas du coronavirus : « on voit généralement ces anticorps séro-neutralisants apparaître dans les deux à trois semaines, mais il faut parfois attendre un peu plus longtemps ». Mais le professeur Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique sur le Covid-19, a déjà prévenu que chez certains patients ces anticorps pourraient n’apparaître que 28 jours après la contamination initiale.

Un précédent en Corée du Sud

Le 13 avril, Kang Kyung-wha, la cheffe de la diplomatie sud-coréenne avait expliqué dans un entretien à France 24 que des patients « complètement guéris » du Covid-19 selon les médecins ont à nouveau été « testés positifs quelques jours plus tard ». Et la diplomate d’ajouter qu’à ce jour : « Nous ne connaissons pas tout de ce virus ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous