Accueil Société

Le repas, porte d’entrée vers l’aide sociale

Le Resto du cœur de Charleroi doit faire face à une augmentation de sa fréquentation depuis le début de la crise du Covid-19. Il a aussi dû changer sa façon de travailler.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Le Resto du cœur ouvre ses portes à 11 h 30 mais, une demi-heure plus tôt, une vingtaine de personnes font déjà la queue sur le trottoir de la place Elie Delferrière, à Charleroi. Devant la grille, Denis, éducateur, assure le maintien de l’ordre et le respect des distances sociales. Le soleil est de la partie. Dans la file, le ton est à la discussion, aux échanges. Jeunes ou moins jeunes, toutes les tranches d’âge sont représentées. Certains accidentés de la vie sont des habitués des lieux. D’autres fréquentent le Resto depuis peu. Le coronavirus les a laissés sur le bord de la route, comme Véro, masque noir sur le visage et sac de commissions à la main.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs