Accueil Monde France

France: un an après, Notre-Dame désertée veille sur un Paris confiné

Le 15 avril 2019, les flammes ravageaient la cathédrale, chef-d’œuvre d’art gothique. L’épidémie a interrompu le chantier. Mais le recteur de l’édifice assure que les délais seront tenus pour la reconstruction.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Dans un Paris désert, l’édifice blessé se dresse dans une ambiance ensoleillée étrange. Il y a tout juste un an, devant une foule accourue en nombre, Notre-Dame prenait feu et l’incendie sidérait le monde entier. Aujourd’hui, la moitié de la planète est confinée et le monument est livré à sa solitude. Depuis la mi-mars, le chantier est interrompu. Après le plomb l’été dernier, le coronavirus a entraîné une deuxième suspension des travaux. Seuls, une fois par semaine, les responsables de la restauration, toujours vêtus de leur combinaison blanche contre la pollution aux particules, viennent s’enquérir du site. Un site surveillé en permanence, y compris par des maîtres-chiens. Des pilleurs s’étaient introduits pour y voler des pierres. « Un incident marginal », veut croire le recteur de la cathédrale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs