Accueil Monde États-Unis

Etats-Unis: une plainte pour harcèlement sexuel déposée contre Joe Biden

Les allégations portent sur des faits survenus en 1993.

Temps de lecture: 2 min

Le candidat démocrate à l’élection présidentielle américaine Joe Biden est visé par une plainte de harcèlement sexuel déposée par une ancienne assistante au Sénat, selon plusieurs quotidiens américains. Les allégations portent sur des faits survenus en 1993. L’équipe de campagne de Joe Biden dément ces accusations.

Tara Reade a travaillé entre décembre 1992 et aout 1993 comme assistante dans le bureau de Joe Biden, qui était alors sénateur. Lors d’entretiens accordés au The New York Times et au Washington Post entre autres, elle a accusé M. Biden d’avoir eu des gestes sexuels non consentis sur sa personne.

De nouvelles allégations ont été formulées dans un podcast le 25 mars, le New York Times à nouveau interrogé Mme Read qui a par la suite déposé plainte pour harcèlement sexuel auprès de la police de Washington jeudi passé. La déclaration rendue publique ne cite pas nommément celui qui a assuré la vice-présidence sous Barack Obama, relève le New York Times.

« Cela ne s’est absolument pas produit »

Une porte-parole du candidat démocrate a réagi en assurant que le « vice-président Biden a consacré sa vie publique à changer la culture et les lois relatives à la violence contre les femmes (…). Il croit fermement que les femmes ont le droit d’être entendues – et entendues avec respect. Ces revendications doivent également être examinées avec diligence par une presse indépendante. Ce qui est clair à propos de cette affirmation : elle est fausse. Cela ne s’est absolument pas produit ».

Tara Reade est une des huit femmes qui ont fait savoir qu’elles avaient été victimes d’attouchements non désirés de la part de M. Biden dans les années 90.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Herold Gustave, mercredi 15 avril 2020, 18:05

    Prenez vos renseignement le soir c'est pas une mais 8 accusations !!!!

  • Posté par Didier Nemery, mercredi 15 avril 2020, 9:10

    A peine confirmé comme candidat démocrate officiel à la présidence, et Bim ! Une "accusation" de harcèlement sexuel. Parfait timing, qui sent le coup bas politique à plein nez

  • Posté par demelenne nicolas, mercredi 15 avril 2020, 7:36

    'I grabbed her by the pussy". Et c'est le même qui accuse l'OMS de négligence. Le doute ne fait pas partie de son petre visiblement. Mais peut-être que Marie-Rose a une remarque pertinente?

  • Posté par Cuschera Joseph, mercredi 15 avril 2020, 12:13

    Grab them by the pussy... Ce n'est pas la même chose... Soyez donc correct dans vos allégations. ps. Qui est Marie-Rose ?

  • Posté par Esquenet Alexandre, mercredi 15 avril 2020, 7:21

    Ouch, Bernie aurait du rester...

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs