Confinement: une «hausse sans précédent du temps d’écran» pour les enfants

Confinement: une «hausse sans précédent du temps d’écran» pour les enfants
PQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP

Des millions d’enfants sont exposés à des risques accrus alors que leur vie se déroule de plus en plus sur Internet en raison du confinement imposé dans le cadre de la pandémie de Covid-19, ont fait savoir mercredi l’Unicef et ses partenaires.

Le directeur général du partenariat mondial pour l’élimination de la violence envers les enfants assure que cette pandémie a entraîné une «hausse sans précédent du temps d’écran». «La fermeture des établissements scolaires et les mesures de confinement strict ont conduit les familles à se tourner en toujours plus grand nombre vers les technologies et les solutions numériques pour que leurs enfants puissent continuer d’apprendre, de se divertir et de rester en contact avec le monde extérieur», a expliqué Howard Taylor. «Cependant, les enfants n’ont pas tous les connaissances, les compétences et les ressources nécessaires pour se protéger lorsqu’ils sont en ligne», a-t-il souligné.

Plus d’un milliard et demi de jeunes sont touchés par la fermeture de leur école. Beaucoup doivent désormais continuer leur apprentissage via des plateformes virtuelles et entretenir leurs relations sociales en ligne. Selon l’Unicef, cela peut «rendre les enfants plus vulnérables au pédopiégeage et à l’exploitation sexuelle sur Internet, les prédateurs cherchant à tirer parti de la situation».

«Appréhender cette nouvelle réalité»

«Face à la menace que représente le Covid-19, la vie de millions d’enfants se limite temporairement à leur domicile et à leurs écrans. Nous devons les aider à appréhender cette nouvelle réalité», a déclaré la directrice générale de l’Unicef, Henrietta Fore.

Pour ce faire, elle recommande aux États de renforcer les services essentiels de protection de l’enfance afin de s’assurer qu’ils restent ouverts et actifs pendant toute la durée de la pandémie. L’Unicef met aussi l’accent sur l’intensification des campagnes de sensibilisation à la sécurité des enfants en ligne.

Selon l’organisation, le rôle des écoles est de «promouvoir les bons comportements en ligne, veiller à leur application et s’assurer que les enfants ont à tout moment accès à des services de soutien psychologique en milieu scolaire». Quant aux parents, ils doivent s’assurer que les appareils sont dotés de programmes antivirus mais aussi avoir des discussions franches avec leurs enfants quant à leurs usages et fréquentations en ligne tout en fixant des règles d’utilisation.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous