Des experts critiquent la décision de Trump sur l’OMS: «Les États-Unis se tirent une balle dans le pied»

Des experts critiquent la décision de Trump sur l’OMS: «Les États-Unis se tirent une balle dans le pied»
Photo News

La pandémie de coronavirus tue toujours quotidiennement des milliers de personnes, mais Donald Trump a mis à exécution sa menace en suspendant la contribution américaine à l’OMS. Une décision décriée par plusieurs experts.

Ce « n’est pas le moment de réduire le financement des opérations de l’Organisation mondiale de la Santé ou de toute autre institution humanitaire combattant le virus », a affirmé mardi le secrétaire général de l’ONU après la décision américaine de suspendre sa contribution à l’OMS.

« Ma conviction est que l’Organisation mondiale de la Santé doit être soutenue car elle est absolument essentielle aux efforts du monde pour gagner la guerre contre le Covid-19 », a ajouté Antonio Guterres, en réaffirmant qu’il serait toujours temps d’étudier par la suite « comment ont réagi tous ceux qui ont été impliqués dans la crise ».

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, déclare également que ce n’est pas le moment de prendre de telles décisions. « Une fois cette crise passée, nous devons regarder en arrière pour analyser comment cette maladie a pu se propager si rapidement dans le monde et comment nous y avons réagi. Nous en tirerons des leçons pour faire face efficacement aux défis similaires qui nous attendent à l’avenir. Mais ce n’est pas le moment de le faire. Ce n’est pas non plus le moment de commencer à réduire les ressources opérationnelles de l’OMS ou d’autres organisations humanitaires qui tentent de faire face à cette crise ».

Amesh Adalja, docteur à l’Université Johns Hopkins, a déclaré « Ce n’est pas au milieu d’une pandémie que l’on prend ce genre de décisions ».

« Les États-Unis se tirent une balle dans le pied parce que d’autres pays vont combler le vide. Dans une crise sanitaire mondiale et en pleine pandémie, les États-Unis vont perdre leur voix » prédit Lawrence Gostin, directeur du Centre de l’OMS pour la santé publique et les droits de l’homme.

Richard Horton, rédacteur en chef de la revue Lancet Medical, condamne fermement la décision de Trump. « La décision du président Trump de ne pas payer l’OMS est tout simplement un crime contre l’humanité. Chaque scientifique, chaque travailleur de la santé, chaque citoyen doit résister et se rebeller contre cette effroyable trahison de la solidarité mondiale. » a-t-il déclaré sur Twitter.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous