Accueil Opinions

Emmanuel Todd au «Soir»: «Avec cette crise, on a la preuve que l’Allemagne est différente»

Dans le bilan humain du Covid-19, plus que le clivage « générationnel », ce sont les disparités socio-économiques et nationales, qui frappent le démographe Emmanuel Todd.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 5 min

L’inquiétude suscitée par la litanie quotidienne du nombre de victimes du coronavirus le dispute à l’effroi devant la pyramide des âges. En trois chiffres (officiels) : à ce jour, en Belgique, 46,4 % des morts ont plus de 85 ans, 79,3 % plus de 75 ans et 92,8 % plus de 65 ans.

La pandémie va-t-elle, dans le clair-obscur du confinement, provoquer un cataclysme démographique parmi les « seniors », comme la Première Guerre mondiale opéra une saignée parmi les hommes jeunes ? Le cas échéant, avec quelles conséquences, en termes sociologiques, de « transmission culturelle », par exemple ?…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Delvaux Alain, jeudi 16 avril 2020, 21:13

    C'est bien trop tôt pour tirer des conclusions de ce genre. Il faudra avoir tous les éléments en main : sociologique (dans les pays du sud, plusieurs générations vivent sous le même toit), maniée dont les morts ont été comptabilisés,... Ce qui est certain quand même est que l'Allemagne a un taux de lit d'hôpitaux par habitant des plus élevés d'Europe. On peut aussi penser qu'en Allemagne, on anticipe sans doute beaucoup plus ce genre de problèmes.

  • Posté par Pablos Gino, jeudi 16 avril 2020, 13:45

    il est certain qu'on doit se poser quelques questions,avec tous les impôts que nous payons en Belgique pourquoi n'avons nous pas pareille qualité de soins.Les allemands ne payent tout de même pas plus d'impôts que les Belges???

  • Posté par Alexandre Fabienne, vendredi 17 avril 2020, 4:30

    L'Allemagne est le pays qui possède le plus de lits de soins intensifs (32 lits /100.000 habitants), vient ensuite le Grand Duché de Luxembourg (je ne connais pas le chiffre exact), en 3eme position, la Belgique (16,5 lits/100.000 habitants), citons encore l'Italie avec 12,5 lits, la France avec 11,6 lits, les Pays-Bas, la Norvège et le Portugal sont dans la même tranche avec 11 à 12 lits, l'Espagne avec 9,7 lits, le Royaume Uni et la Suède sont les moins bien lotis avec 6,6 lits/100.000 habitants..... Pour comparaison hors d'Europe, les USA ont 34,7 lits, la Corée du Sud 10, 6, le Japon 7,3, la Chine 3,6 et l'Inde 2,6 lits/100.000 habitants... La Belgique est donc un bon élève au vu des chiffres de certains autres pays qui font pourtant partie du G7, soit les pays les plus influents financièrement de la planète !!!

  • Posté par Ask Just, jeudi 16 avril 2020, 12:44

    Il semble clair que lnAllemagne s'est sort mieux mais il faudra regarder les chiffres de surmortalité, les seuls qui ne seront pas biaisés, pour être certain du "miracle" allemand. A noter aussi que des différences génétiques pourraient également intervenir et expliquer une meilleure résistance de certaines populations d'Europe orientale et nordique. Gardons nous donc pour l'instant de conclusions idéologiques, sans nier nos problèmes d'organisation

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 16 avril 2020, 10:55

    L'Allemagne fait le job. Quant à la Belgique, rien de neuf. Peu efficace; centrée sur ses vieilles habitudes. Même, de moins en moins efficace.

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs