Accueil Société

«La chute a été terrible»: la défense de Henkinet plaide le déséquilibre mental

L’avocat a également plaidé l’acquittement de Benoît Henkinet pour les assassinats des deux enfants handicapés ou pour non-assistance à personnes en danger.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Rita Henkinet se trouvait dans un état de déséquilibre mental grave le jour où elle a ôté la vie à ses deux enfants handicapés, a soutenu lundi devant la cour d’assises de Liège son avocat. Me Wilmotte a sollicité pour elle l’application de la loi de défense sociale et son internement. L’avocat a également plaidé l’acquittement de Benoît Henkinet pour les assassinats ou pour non-assistance à personnes en danger.

L’avocat de Rita Henkinet a souligné qu’elle a été confrontée à une situation d’exception après avoir donné naissance à deux enfants handicapés. Me Alexandre Wilmotte a détaillé la vie de sa cliente, faite d’angoisses, de peurs, de culpabilités et de souffrances. «  Pendant plus de 20 ans, elle a supporté, lutté et tout fait pour endurer le handicap de ses enfants. Elle était particulièrement inquiète pour l’état de santé d’Audrey. Elle a tout donné, jusqu’à l’épuisement  », a relevé l’avocat.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs