Accueil Société

Un lent et mystérieux déconfinement promis à partir du 3 mai

Certains espéraient avoir une première vue concrète de la sortie de crise. Mais rien de tout cela à l'issue du Conseil national de sécurité.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 5 min

Le Conseil national de sécurité, qui réunit les principaux responsables politiques du pays, se réunissaient, ce mercredi afin d’analyser les rapports des experts – le RMG (Risk Managment Group), pour le risque sanitaire, et le GEES, qui étudie le déconfinement. Certains espéraient avoir une première vue concrète de la sortie de crise, un peu comme Emmanuel Macron a pu le faire dans son intervention de lundi en lançant une date sur la reprise de l’école. Mais rien de tout cela côté belge.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 16 avril 2020, 19:09

    La France envisage de maintenir le confinement des retraités peut-être jusque la fin de l'année. C'est une atteinte intolérable aux libertés. Le simple fait de l'envisager fait froid dans le dos. Mais on ne peut légalement séquestrer les gens à domicile. La privation de la liberté n'est permise que dans des cas bien précis et sous le contrôle d'un juge.A titre d'exemple, en cas de mise en observation d'un malade mental, il y a toujours un contrôle du Juge et en plus cette mise en observation en hôpital psychiatrique ne peut exister que pour des motifs bien précis. Ici , l'argument est de "protéger" les gens en les désignant comme faibles. Alors que tous découvrent seulement ce virus. Et personne ne réagit.

  • Posté par PETIT Robert, mercredi 15 avril 2020, 22:12

    Exposé très clair de la Première ! Il n'y a pas de dé-confinement ! Le plus dur a été réalisé par presque tous les citoyens mais nous ne pouvons pas abaisser notre garde. Toutes les mesures restent d'application nonobstant quelques aménagements sectoriels et humanitaires. Et les Ministres fédéraux ont insisté. Suite au prochain épisode... Et il faudra encore poursuivre nos efforts tant que nous ne pourrons tester et protéger efficacement la population. Bonne soirée !

  • Posté par Dechamps Pascal , mercredi 15 avril 2020, 22:10

    Sans doute à propos de cet article monsieur Counasse a t'il raison mais on attend toujours les réflexions sur la sortie du nucléaire. Et son coût astronomique soigneusement caché par le lobby nucléaire. Dans une situation de crise le poids de ce coût grandi. Je me souviens que lors d'un post antérieur monsieur Counasse m'avait promis qu'il s'intéressait de très près aux coûts et aux provisions financières prévues pour la sortie nucléaire. L'écume des jours distrait des fondamentaux mais le coronavirus ne permet pas d'oublier le futur. Surtout si les capacités financières faiblissent.

  • Posté par Vynckier Albert, mercredi 15 avril 2020, 20:43

    si plusieurs sociétés sont sur le point de découvrir le vaccin du pangolin, vaut-il mieux pour la population qu'elles soient en compétition ou en coopération? (prix du vaccin, qualité du vaccin...approvisionnement)

  • Posté par Vynckier Albert, mercredi 15 avril 2020, 20:57

    je dirais en compétition car en coopération, il vont délivrer un produit standard et fixer les prix et la population ne pourra de toute façon pas refuser par manque de choix

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs