Accueil Sciences et santé

Accident de l’essai clinique de Rennes: la molécule du laboratoire Bial en cause

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

La molécule du laboratoire portugais Bial testée à Rennes a causé l’accident survenu en janvier lors de cet essai clinique, estime un groupe d’experts qui pointe notamment un effet d’accumulation des doses administrées mais aussi les antécédents médicaux de certains volontaires.

«C’est clairement la molécule qui est en cause. L’élément commun entre les victimes, c’est bien la molécule», a commenté Dominique Martin, directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), après la publication lundi soir du premier rapport de ce groupe, mis en place par l’ANSM.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs