Accueil Léna

Diego Armando Maradona, une question de foi

L’ancien footballeur entraîne désormais le Gimnasia, un club argentin en ruines qui a mis, avec une ferveur religieuse, son destin entre les mains d’une idole en fin de règne.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

Vue de loin, cette histoire pourrait simplement être celle d’un crépuscule : une vieille idole du football arrive au secours d’une équipe modeste et presque condamnée à la relégation. Mais les choses ne sont pas si simples qu’il n’y paraît. Car rien n’est jamais simple lorsque l’on parle de Diego Armando Maradona. Ni lorsqu’il s’agit du Gimnasia y Esgrima, le plus ancien club du continent américain, dont l’histoire regorge de légendes mais dont la vitrine peine à se remplir de trophées. Peut-être le stade del Bosque à Buenos Aires, jardin de Maradona et du Gimnasia, renferme-t-il un peu de cette énergie sans laquelle l’Argentine ne serait pas l’Argentine. Pour le meilleur comme pour le pire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par stals jean, mardi 21 avril 2020, 23:26

    désolé d'être direct, mais depuis plusieurs jours ce shooté millionnaire dont on a rien à foutre, fait la une ou presque de ce Soir+ alors que des articles intéressant disparaissent aussi vite que publié...Et puis il y en a qui s'étonne qu'on se désabonne...C'est insupportable que cette insignifiance soir soit ou non publiée dans "LENA"

  • Posté par Esquenet Alexandre, mardi 21 avril 2020, 16:47

    Maradona, Messi, des géants qui sont petits ^^

  • Posté par Jose Dedeurwaerderi, dimanche 19 avril 2020, 16:43

    et tout cela pour un simple joueur de football. Il n'a meme pas de records. Si celui de la drogue, des abus de toute nature. Meme en Argentine cette image d'un faux communiste, ami de Castro, du dictateur du Venezuela et des plus corompus leaders Argentins. Vraiment tout sauf un "role model" pour les jeunes

  • Posté par stals jean, mardi 21 avril 2020, 23:28

    Absolument d'accord avec vous, d'autant plus que cet page à propos de ce shooté millionnaire nous em...depuis plusieurs jours, c'est insupportable...je viens de l'écrire dans un commentaire ci dessus...

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs