Accueil Léna

La pandémie de peste a défié les autorités: des enseignements toujours d’actualité

A partir du XIVe siècle, la peste noire a frappé l’Europe par vagues successives. Et si certaines des mesures adoptées à l’époque se sont révélées inefficaces, nous suivons encore aujourd’hui les enseignements que l’Etat des temps modernes en a tirés.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

En 1347, un navire en provenance du comptoir commercial génois de Caffa, en Crimée, rejoint les ports de Gênes et de Marseille. Et il transporte un passager mortel à son bord : la peste bubonique. De là, la peste noire, déclenchée par le bacille Yersinia Pestis, ravagera l’Europe et décimera environ un tiers de sa population en moins de dix ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par stals jean, lundi 20 avril 2020, 20:39

    Quand on lit les faits historiques relatifs à ces épidémies de pestes, qui sévissaient, bien entendu parce que la médecine tout comme les avancées scientifiques pas plus que les conditions d’hygiènes individuelles et collectives n'existaient pratiquement pas, mais se répandait par les fautes des autorités politiques qui à ces époques la pas si lointaines d'ailleurs se confondaient avec les autorités économiques... La peste de 1720 qui a décimé les habitants de Marseille et de ses environs en est une autre preuve, pour ne pas perdre sa cargaison d'étoffes rares le propriétaire du bateau et de la cargaison qui aurait du rester en quarantaine sur un ilot rocheux prévu pour, parce que des marins étaient mort de la peste pendant le retour vers Marseille, s'est arrangé parce qu'il était aussi personnage important à la Ville de Marseille, pour faire "trafiquer" les documents du bateau...Moralité les étoffes contaminées et déchargées par les travailleurs du port de Marseille ont propagé la peste comme une trainée de poudre... Comme quoi les "voyous" qu'ils soient de la politique ou de la Finance ou des deux coté à la fois cela n'a rien de nouveau...

  • Posté par Fizaine Grégory, lundi 20 avril 2020, 14:22

    "Une société démocratique devrait pouvoir accorder cette confiance à ses institutions, même si elle doit renoncer à ses libertés fondamentales pendant une durée indéterminée." Oui mais voilà, les temps changent et les dérives liberticides apparaîtront tôt ou tard...inévitablement.

  • Posté par Van den Eeckhoudt Etienne, lundi 20 avril 2020, 18:28

    Pourquoi inévitablement ? L'histoire nous apprend que tout redevient comme avant. Ne soyez pas pessimiste.

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs