Accueil Économie Consommation

Coronavirus: les ventes d’essence en chute libre

Les Belges ne roulent plus et ça se voit dans les stations-service. Les volumes de mazout vendus ont au contraire explosé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Une chute « plus que vertigineuse ». Dans les stations-service du Royaume, les volumes d’essence vendus ont baissé « entre 60 et 85 % » depuis le début du confinement, constate Olivier Neirynck, directeur technique de la Fédération des carburants et combustibles (Brafco). « On n’a jamais vu ça », reconnaît-il. Pas besoin d’être grand clerc pour en trouver la raison, puisque les Belges ont drastiquement réduit leurs déplacements pour tenter d’enrayer la propagation du Covid-19. Ce qui explique également que le chiffre soit légèrement moins impressionnant pour le diesel. « C’est un peu moins grave, avec une baisse de l’ordre de 30 %, parce qu’il y a encore le transport routier et les camionnettes », indique Olivier Neirynck.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par VINCENT Patrick, jeudi 16 avril 2020, 14:01

    C'est sans oublier un manque à gagner pour l'état : accises, T.V.A ...etc...

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, jeudi 16 avril 2020, 15:07

    Oui. Et l'Etat, c'est nous !

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs