Voitures hybrides et plug-in hybrides : des bijoux de technologie

Voitures hybrides et plug-in hybrides : des bijoux de technologie

Impossible de passer à côté de l’électrification de l’automobile. D’ici quelques années, les voitures électrifiées seront sans aucun doute la norme pour circuler sur toutes les routes. Elles sont même conseillées comme voiture de société. Du 100% électrique aux voitures hybrides et plug-in hybrides, quels sont ces véhicules et qu’est-ce qui les différencie ?

Totalement différentes des voitures thermiques

Les voitures électrifiées, et a fortiori les voitures 100% électriques, c’est une autre manière de concevoir l’automobile. Un véhicule qui fonctionne exclusivement à l’énergie électrique pour les full electric ou qui combine un moteur électrique à un moteur thermique pour les voitures hybrides. Une voiture 100% électrique comme la Kia e-soul par exemple, qui vient d’être désignée « voiture urbaine mondiale » de l’année, n’a ni courroie, ni boite de vitesse, ni pistons… C’est le courant électrique stocké dans les batteries qui actionne directement les roues. Les voitures hybrides sont encore plus technologiques, puisqu’elles combinent deux moteurs pour la même voiture. Il y a aussi une différence fondamentale parmi les hybrides, entre les « simples » hybrides et les plug-in hybrides, aussi appelées « rechargeables ».

La différence entre une hybride et une plug-in hybride

C’est ce qui les différencie principalement, car les batteries d’une plug-in hybride peuvent être rechargées aux mêmes bornes que celles utilisées par les voitures 100% électriques. Plus petites, elles se rechargent également plus vite, à 100% en à peine plus de deux heures en moyenne. Une hybride rechargeable peut combiner les deux moteurs pour conduire mais aussi passer de l’un à l’autre selon la situation. Lors de la conduite à basse vitesse ou dans les embouteillages, tout se fait automatiquement en électrique. Une Kia Niro PHEV, plug-in rechargeable donc, a ainsi une autonomie 100% électrique de 65 kilomètres. Largement assez pour ses trajets quotidiens. Et sur de plus longues distances, à plus haute vitesse, c’est le moteur thermique qui peut prendre le relais.

Des technologies spécifiques pour une facilité de conduite

Les voitures électriques et hybrides sont aussi bardées d’autres technologies, comme la récupération d’énergie intelligente lors du… freinage. Et même du ralentissement peut-on écrire. Chaque fois que vous relâchez la pédale d’accélération, une partie de l’énergie cinétique de la voiture est récupérée pour la recharge de la batterie. Quand on essaie une voiture électrique ou hybride pour la première fois, on se surprend même à vouloir récupérer le plus d’énergie possible. Citons également le système d’assistance à l’Eco-Conduite (ECO-DAS) qui combine deux technologies pour conserver et récupérer l’énergie. Le but ? Anticiper les conditions de route en amont pour agir directement sur la gestion du système hybride. Le résultat ? Une réduction de la consommation, une meilleure utilisation de l’énergie et l’identification des phases de récupération d’énergie pour recharger la batterie !

En savoir plus sur la conduite électrique ?