Accueil Société

Repérés par le GSM du glacier qu’ils venaient de tuer

Ils ont entre 14 et 17 ans et ont reconnu avoir agressé chez lui « Jean-la-Glace », à Saint-Nicolas. L’octogénaire est mort sous les coups, et on vient d’apprendre que c’est son GSM qui a permis d’identifier ses très jeunes agresseurs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Jean Driesens, né en 1935, était un de ces personnages qui laissent leur empreinte, aux accents folkloriques, dans un quartier populaire. Son père était glacier, il lui avait emboîté le pas, d’abord en poussant sa charrette à bout de bras, dans le quartier très pentu de Tilleur (Saint-Nicolas, dans le bassin sidérurgique liégeois). Il avait ensuite acquis une camionnette VW qui faisait accourir les gosses dès que sa petite musique résonnait dans la cité. On le surnommait Jean-la-Glace, et il a fait rêver des générations d’enfants. Il y a quelques jours, ce sont pourtant des gamins qui l’ont tué.

Ils sont trois, un jeune de 14 ans, une gamine de 17 ans et un ado du même âge, et sont en aveux d’avoir organisé un home-jacking qui aurait mal tourné. L’enquête, menée par la section homicide de la PJF de Liège et la BLR de la police d’Ans/St-Nicolas, bat son plein pour faire toute la lumière sur ce crime crapuleux comportant encore des zones d’ombre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs