Accueil Culture Livres

Luis Sepulveda, le vieux qui lisait des romans d’amour, a cessé de rêver

Luis Sepulveda est mort ce jeudi 16 avril en Espagne. L’écrivain chilien a succombé au Covid-19. Il avait 70 ans.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 5 min

Il est rare qu’un livre s’impose avec une telle évidence : on l’ouvre, on en commence la lecture, et, très vite, après quelques pages, il nous accompagne davantage que nous n’accompagnons le récit. » C’est le début de la critique de Pierre Maury, dans Le Soir, du Vieux qui lisait des romans d’amour, le premier livre de Luis Sepulveda traduit en français. Cette histoire, c’est la magie de l’Amazonie, c’est la vie des Indiens, c’est la chasse à l’ocelot, c’est Antonio José Bolivar Proano qui, grâce à sa lecture des romans d’amour, sait que si la femme ocelot tue, c’est parce qu’on lui a tué ses petits. C’est aussi la compréhension de la vie et de la mort inextricablement mêlées. C’est enfin une merveille d’écriture, de poésie et de réalisme enchevêtrés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs