Accueil Opinions Chroniques Vous avez de ces mots

«Vous avez de ces mots»: Gare aux {ouistes}?

Quand l’Italie faisait tourner la tête à Paris, ce n’était pas pour un oui ou pour un non…

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

O uiste, quésaco ? Un spécialiste des troubles de l’audition ? Vous n’y entendez rien ! Un partisan du oui dans un débat public, s’opposant aux partisans du non, les nonistes ? Effectivement, cet emploi est attesté, mais il n’a guère dépassé l’année du référendum sur la constitution européenne, organisé en France en 2005.

Les ouistes et les non-ouistes appartiennent à une tout autre époque, celle où le français se déployait sans avoir à compter avec une suffisante Académie ou de sourcilleux grammairiens. Une époque pendant laquelle, en l’absence d’instance prescriptiviste établie, les débats étaient nombreux sur l’évolution de cette langue qui s’imposait de plus en plus comme celle des élites françaises. Mais en ayant à faire face à de sérieux concurrents…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Goossens Jean-marie, samedi 18 avril 2020, 16:30

    Erratum : dans 99,99% elle commence par........

  • Posté par Coets Jean-jacques, dimanche 19 avril 2020, 16:17

    Comme professeurs FLE, avec mes collègues nous utilisons souvent des "méthodes" ou manuels qui nous viennent de France (la Belgique ne produisant quasi rien dans ce domaine). Je ne peux que confirmer cette tendance très lourde, la question par inversion est fort peu enseignée. J'irai même plus loin, c'est en général la question tonique qui est reprise en premier lieu pour les enfants et adolescents. Cela nous donne ces fort peu élégants : tu manges quoi ? ; tu habites où ? ; elle vient quand ? ... Pour en revenir à la chronique de la semaine passée, ces tournures sont très (trop) fréquentes à Paris... ceci peut-il expliquer cela ? Pour ma part, je recommande encore la question par inversion pour les entretiens formels, beaucoup moins pour l'usage familier. Il me semble clair que ceci devrait s'appliquer aux journalistes dans les médias de qualité. J'ai pu également noter dans un manuel pour les plus jeunes (6-10 ans) que le pronom "on" était enseigné alors que l'impasse était faite sur "nous"... A nouveau, comme à Paris... Et on dit quoi chez vous ?!

  • Posté par Michel Francard, dimanche 19 avril 2020, 10:02

    Bonjour, Monsieur Goosens. Vous avez raison de souligner la haute fréquence des interrogations débutant par « est-ce que… ». Ce trait, qui ne date pas d’aujourd’hui, montre une évolution dans la construction syntaxique de l’interrogation, au profit d’une structure qui se rapproche de l’ordre canonique de l’énoncé : <sujet + verbe>. Cela, au détriment de l’interrogation classique, qui inverse cet ordre et qui est devenue aujourd’hui très « littéraire », voire vieillie pour certains. D’où l’utilisation devenue obligatoire de tours introductifs comme « est-ce que » pour marquer l’interrogation.

  • Posté par Goossens Jean-marie, samedi 18 avril 2020, 16:29

    J'aimerais m'adresser à Michel Francard pour lui faire part de mon grand désappointement lorsque j'entends les journalistes des médias audio-visuels poser une question. Systématiquement, dans 99,9%) elle comme par : "Est-ce que" vous croyez que...vous pensez que...? Pourquoi ne pas utiliser la formule très simple, qui nous a été enseignée à l'école primaire (années 50-60) : "Pensez-vous que......Croyez-vous que..... Cette très mauvaise habitude et utilisation de la langue française n'est pas l'apanage des Belges mais aussi des Français. Dernièrement, j'ai compté pas moins de "est-ce que" repris trois fois dans une même question. Bonne journée

Aussi en Vous avez de ces mots...

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs