Accueil Société

Droit d’asile: Myria dépose plainte à la Commission européenne contre l’Etat belge

Myria, le Centre fédéral Migration, a déposé une plainte à la Commission Européenne contre l’Etat belge. Le centre affirme que la Belgique, dans sa politique d’asile, viole plusieurs dispositions du Règlement Dublin III et de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Explications.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Myria, le nouveau nom du Centre fédéral Migration, est une institution publique, parfaitement indépendante idéologiquement, mais financée par les pouvoirs publics, en l’occurrence par le gouvernement fédéral. Son rôle ? Veiller au respect des droits fondamentaux des étrangers, ce qui implique de relever les manquements dans l’application des conventions internationales et européennes en matière de droit d’asile et donc, parfois, de critiquer directement le gouvernement en place. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Myria ne fait pas les choses à moitié. En décembre dernier, il a en effet introduit une plainte à la Commission Européenne contre l’Etat belge. Dans une carte blanche que le directeur de Myria, François De Smet, a fait parvenir au Soir, il révèle cette plainte

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs