Accueil Monde Europe

Allemagne: pour la première fois, chaque malade du Covid-19 contamine moins d’une personne

Le taux d’infection est pour la première fois descendu à moins de 1.

Temps de lecture: 1 min

En Allemagne, le très surveillé taux d’infection est pour la première fois descendu à moins de 1, alors que la première économie a annoncé lundi un allégement progressif de ses mesures de restrictions contre la pandémie.

Cet indice, qui mesure le nombre de personnes en moyenne contaminées par chaque malade du Covid-19, est descendu à 0,7, selon l’estimation publiée jeudi soir par l’institut Robert Koch, l’autorité fédérale chargée de la veille épidémiologique.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par André Philippe, vendredi 17 avril 2020, 11:53

    Précision supplémentaire à mon commentaire ci-dessous: pour ceux qui se demanderaient comment un virus de R0 inférieur à 2,5 aie pu se propager avec un temps de doublement si rapide, il suffit de comprendre que le R0 n'est pas une mesure de la vitesse de l'épidémie. Le R0 de la grippe n'est pas aussi élevé, mais la grippe se propage rapidement parce que le virus est émis assez tôt depuis les voies respiratoires supérieures.

  • Posté par André Philippe, vendredi 17 avril 2020, 11:46

    Les experts nous racontaient que le R0 du virus était de 2,5 et que donc 60% de la population devrait être infectée pour atteindre un niveau d'immunité collective suffisant pour arrêter le virus (100-100/2,5 = 60%). À la lumière de cette info d'Allemagne, ils nous diront sans doute aussi que ce sont les mesures de confinement qui ont réduit le R0 de 2,5 à 0,7. Si vous racontez ça à un cheval de bois, il se mettra à ruer. Les taux de propagation et de mortalité de ce virus ont été fortement sur-estimés. Ce n'était pas une grippette, non, mais ce n'est heureusement pas non plus la grippe espagnole de 1918.

  • Posté par André Philippe, vendredi 17 avril 2020, 12:59

    Puisque la mortalité du virus est plus faible qu'initialement supposé, et fortement dépendante de l'âge et du poids corporel, c'est sur la protection de ces personnes à risque que devrait se concentrer toute l'attention. Puisque le R0 du virus est plus bas qu'estimé précédemment et puisque le taux de contamination de la population est déjà élevé, il faudrait dé-confiner les personnes plus jeunes en leur interdisant d'être en contact avec les personnes âgées.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs