Cinq applications pour faire du sport chez soi

shutterstock_1497528857
Shutterstock

Alors qu'une bonne partie du pays continue de télétravailler, nombreux sont ceux qui enchaînent les mauvaises habitudes. Entre le grignotage intempestif et compulsif, les longues heures passées à travailler dans le canapé, l'ordinateur sur les genoux et les apéros vidéo, difficile de rester en forme. Pourtant comme le veut l'adage, « Mens sana in corpore sano ».

Profiter de quelques minutes de libres pour faire quelques pompes ou une série d'abdominaux est à la portée de tout le monde, mais certains ont besoin d'un petit coup de pouce pour se motiver. Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour entretenir son corps sans avoir à sortir de chez soi sans briser son confinement.

1) Nike Training Club

L'équipementier sportif est aussi une des références concernant les applications sportives. Avec ses 190 entraînements gratuits, son « training club » s'adresse autant aux débutants qu'aux sportifs confirmés. L'application propose des exercices de renforcement, d'endurance, de yoga ou de mobilité et permet de faire travailler la zone du corps que l'on souhaite. L'application est en outre compatible avec le chromecast qui permet de diffuser ses entraînements sur son téléviseur plutôt que sur smartphone pour s'entraîner plus facilement dans son salon.

2) Daily Yoga

En cette période qui peut se révéler particulièrement stressante, le yoga constitue une discipline de choix pour garder la forme physique et s'oxygéner l'esprit. Ceux qui désirent s'initier à cette pratique trouveront dans l'application Daily Yoga, un assistant de choix pour se lancer. L'application propose également des sessions plus approfondies pour les utilisateurs qui maîtrisent déjà les bases. Les sessions durent entre 5 et 70 minutes pour proposer des exercices en fonction des agendas plus ou moins chargés. Enfin l'application propose une sélection de musique relaxante pour accompagner ses entraînements.

Daily yoga est disponible sur le Play Store et l'App Store

3) 7 minutes workout

Ce n'est pas parce qu'on reste coincé chez soi que l'on a forcément beaucoup de temps à tuer. 7 minutes workout s'adresse aux sportifs les plus pressés. A raison d'entraînements quotidiens de sept minutes, l'application fait alterner des exercices de cardio pendant 30 secondes avant de laisser 10 seconde de repos pour mieux enchaîner sur un nouvel exercice de 30 secondes et ainsi de suite pendant 7 minutes et 50 secondes. Attention, l'entraînement intensif de 7 minutes workout le destine avant tout aux sportifs confirmés. Des courbatures sont vite arrivées.

7 minutes workout est disponible sur le Play Store et sur l'App Store

4) Teemo

Certains programmes d'entraînement peuvent s'avérer plus ludiques que d'autres. De plus en plus d'applications reposent sur des mécaniques de « gamification » empruntés aux jeu vidéo. Concrètement, en fonction des actions de l'utilisateur, l'application le récompense à coup d'xp, de badges de récompense, etc. C'est le cas de Teemo qui propose qui propose des exercices dans le cadre d'un « jeu d'aventure ». Il est possible de lier son compte avec son profil Facebook pour défier ses amis et partir ensemble à l'aventure à travers le monde.

Teemo est uniquement disponible sur l'App Store d'Apple

5) Ring Fit Adventure

Ring Fit Adventure pousse la gamification un cran plus loin que Teemo. Normal puisqu'il s'agit d'un jeu disponible sur la console Nintendo Switch. Dans Ring fit adventure, le joueur est équipé d'une sorte d'anneau en caoutchouc qui permet de réaliser de nombreux exercices de fitness. En fonction des exercices réalisés dans son salon, l'avatar dans le jeu accomplit diverses actions comme courir, affronter des monstres, etc. Plus on avance dans l'aventure, plus les exercices à réaliser gagnent en intensité. L'occasion de transpirer un peu en jouant.

Ring fit adventure est disponible sur Nintendo Switch

Sur le même sujet
JeuxHonneurs sportifs
 
 
À la Une du Soir.be

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Grâce à la reconstitution qui s’est déroulée dans la cellule de l’aéroport de Charleroi, la juge d’instruction connaît les propos que les policiers ont tenus alors qu’ils maintenaient Jozef Chovanec qui venait de se frapper la tête contre un mur à de nombreuses reprises.

    Affaire Chovanec: après les images, la juge a désormais les paroles

  2. Dans les grands magasins, les prix sont stables actuellement... mais seront rattrapés dès 2022 par l’envolée des coûts du transport et des matières premières.

    Supermarchés: le ticket de caisse n’augmentera pas avant janvier

  3. Lukaku DET

    Romelu Lukaku et les grands matches, l’histoire sans fin

La chronique
  • La «Lettre de la City»: la grande déconfiture de l’économie britannique

    Par Marc Roche

    Marc Roche

    L’économie bien comprise conduit tout naturellement à s’interroger sur le sens de notre société. Cette discipline, qui n’est pas que politique, invite à une pointe de philosophie, sans laquelle, comme toute technique, elle resterait sans âme. Vaste sujet à creuser à la lumière de l’actuelle déconfiture de l’économie britannique.

    Des queues interminables devant les stations-service, des automobilistes au bord de la crise de nerfs, des factures de gaz et d’électricité dans l’ascenseur, une hausse de l’inflation qui devrait entraîner un relèvement des taux d’intérêt des prêts immobiliers, des rayons « produits frais » et volaille des supermarchés vides… soudain, les coups pleuvent sur la cuirasse de Boris Johnson qui montre ses défauts.

    L’exode massif d’une main-d’œuvre indispensable

    Les pénuries d’essence et de produits alimentaires sont la conséquence directe du Brexit et de la pandémie. La sortie de l’Union européenne couplée à la crise sanitaire...

    Lire la suite

  • Allô, allô! Qui pour encadrer le prix du gaz, le nouveau grand perturbateur?

    Folle flambée : c’est le terme utilisé pour caractériser la hausse rapide du prix du gaz flirtant ce mardi avec les 85 euros le kWh, à comparer avec 50 euros début septembre, soit une hausse de 70 % dont personne ne prédit qu’elle va s’arrêter là, même si elle est redescendue à 60 % à la clôture des marchés. En cause, une tempête qu’un de nos interlocuteurs qualifie de « parfaite » car nourrie par des vents venus de tous les recoins du monde.

    Si la planète a...

    Lire la suite