Cinq applications pour faire du sport chez soi

Cinq applications pour faire du sport chez soi
Shutterstock

Alors qu'une bonne partie du pays continue de télétravailler, nombreux sont ceux qui enchaînent les mauvaises habitudes. Entre le grignotage intempestif et compulsif, les longues heures passées à travailler dans le canapé, l'ordinateur sur les genoux et les apéros vidéo, difficile de rester en forme. Pourtant comme le veut l'adage, « Mens sana in corpore sano ».

Profiter de quelques minutes de libres pour faire quelques pompes ou une série d'abdominaux est à la portée de tout le monde, mais certains ont besoin d'un petit coup de pouce pour se motiver. Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour entretenir son corps sans avoir à sortir de chez soi sans briser son confinement.

1) Nike Training Club

L'équipementier sportif est aussi une des références concernant les applications sportives. Avec ses 190 entraînements gratuits, son « training club » s'adresse autant aux débutants qu'aux sportifs confirmés. L'application propose des exercices de renforcement, d'endurance, de yoga ou de mobilité et permet de faire travailler la zone du corps que l'on souhaite. L'application est en outre compatible avec le chromecast qui permet de diffuser ses entraînements sur son téléviseur plutôt que sur smartphone pour s'entraîner plus facilement dans son salon.

NTC est disponible gratuitement sur le Play Store et sur l'App Store

2) Daily Yoga

En cette période qui peut se révéler particulièrement stressante, le yoga constitue une discipline de choix pour garder la forme physique et s'oxygéner l'esprit. Ceux qui désirent s'initier à cette pratique trouveront dans l'application Daily Yoga, un assistant de choix pour se lancer. L'application propose également des sessions plus approfondies pour les utilisateurs qui maîtrisent déjà les bases. Les sessions durent entre 5 et 70 minutes pour proposer des exercices en fonction des agendas plus ou moins chargés. Enfin l'application propose une sélection de musique relaxante pour accompagner ses entraînements.

Daily yoga est disponible sur le Play Store et l'App Store

3) 7 minutes workout

Ce n'est pas parce qu'on reste coincé chez soi que l'on a forcément beaucoup de temps à tuer. 7 minutes workout s'adresse aux sportifs les plus pressés. A raison d'entraînements quotidiens de sept minutes, l'application fait alterner des exercices de cardio pendant 30 secondes avant de laisser 10 seconde de repos pour mieux enchaîner sur un nouvel exercice de 30 secondes et ainsi de suite pendant 7 minutes et 50 secondes. Attention, l'entraînement intensif de 7 minutes workout le destine avant tout aux sportifs confirmés. Des courbatures sont vite arrivées.

7 minutes workout est disponible sur le Play Store et sur l'App Store

4) Teemo

Certains programmes d'entraînement peuvent s'avérer plus ludiques que d'autres. De plus en plus d'applications reposent sur des mécaniques de « gamification » empruntés aux jeu vidéo. Concrètement, en fonction des actions de l'utilisateur, l'application le récompense à coup d'xp, de badges de récompense, etc. C'est le cas de Teemo qui propose qui propose des exercices dans le cadre d'un « jeu d'aventure ». Il est possible de lier son compte avec son profil Facebook pour défier ses amis et partir ensemble à l'aventure à travers le monde.

Teemo est uniquement disponible sur l'App Store d'Apple

5) Ring Fit Adventure

Ring Fit Adventure pousse la gamification un cran plus loin que Teemo. Normal puisqu'il s'agit d'un jeu disponible sur la console Nintendo Switch. Dans Ring fit adventure, le joueur est équipé d'une sorte d'anneau en caoutchouc qui permet de réaliser de nombreux exercices de fitness. En fonction des exercices réalisés dans son salon, l'avatar dans le jeu accomplit diverses actions comme courir, affronter des monstres, etc. Plus on avance dans l'aventure, plus les exercices à réaliser gagnent en intensité. L'occasion de transpirer un peu en jouant.

Ring fit adventure est disponible sur Nintendo Switch

Sur le même sujet
JeuxHonneurs sportifs
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le port du masque est obligatoire sur la digue à Ostende.

    À Ostende, les touristes luttent contre la chaleur sans oublier le Covid (photos)

  2. 10880871-089

    Formation fédérale: prolongés, les préformateurs Magnette (PS) et De Wever (N-VA) sont priés d’accélérer

  3. Le Mardasson, connu dans le monde entier.

    Les dessous du patrimoine: ces villes qui vivent au rythme des batailles

La chronique
  • «Vous avez de ces mots»: du rififi au Quai Conti

    Nous sommes en 1629. Neuf personnalités parisiennes, actives dans le domaine des lettres, ont pris l’habitude de se rencontrer chaque semaine au domicile d’un des leurs, Valentin Conrart. Le cardinal de Richelieu, alerté par son secrétaire, l’abbé de Boisrobert, s’intéresse à ces intellectuels qu’il prend sous sa protection. Il décide de donner à ce groupe le statut d’une compagnie littéraire dépendant de l’autorité royale, d’après le modèle qui a prévalu à Florence en 1582 pour la création de la fameuse Accademia della Crusca.

    Une académie procrastinatrice

    Les statuts de la Compagnie sont finalisés dès 1634 et officialisés le 29 janvier 1635 par des lettres patentes de Louis XIII. L’article 24 précise...

    Lire la suite

  • Premier faux pas pour la commission Covid

    En plein mois d’août, le président de la « commission spéciale en charge d’examiner la gestion de l’épidémie de Covid-19 par la Belgique » a décidé de réunir ses troupes pour entamer les travaux, avec un premier échange de vues avec les experts. Une séance de plus de trois heures qu’on peut qualifier de raté au démarrage.

    Réunion improvisée

    Le péché originel, c’était la convocation de cette réunion...

    Lire la suite