Accueil Société

L’imprimante 3D, taillée pour les crises sanitaires

En cette période de crise sanitaire, les « makers » et leurs imprimantes 3D se révèlent un atout précieux dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au pôle Multimédias Temps de lecture: 5 min

Des masques de plongée Decathlon utilisés comme respirateurs artificiels à l’hôpital Erasme grâce à un connecteur imprimé en 3D, ou comme masques de protection FFP2 destinés au personnel soignant grâce à un filtre médical, lui aussi imprimé par des équipes de la VUB. Ces dernières semaines, à travers de nombreux exemples, on a pu constater l’intérêt que représente l’impression 3D dans les situations de crise.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs