Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: «En cédant à l’autocratie dans la lutte contre le Covid-19, la Hongrie empoisonne les idéaux européens»

Dénoncer et sanctionner l’attaque de Viktor Orbán contre la démocratie est aujourd’hui plus crucial que jamais, affirment dans une carte blanche des hommes et femmes politiques ainsi que des intellectuels européens.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Nous, Européens, devons combattre deux virus simultanément et avec la même détermination : le Covid-19, qui s’attaque à nos corps, mais aussi une autre infection grave qui affecte nos idéaux et nos démocraties.

Le 30 mars 2020, le Parlement hongrois a adopté une loi qui permet au gouvernement de suspendre l’application de certaines lois, de s’écarter de certaines dispositions législatives ou réglementaires en vigueur et de prendre des mesures extraordinaires par décret pour une durée pratiquement illimitée. Avec de nouvelles restrictions s’appliquant à l’information et aux médias.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Naeije Robert, samedi 18 avril 2020, 12:40

    L'article aurait dû expliquer en quoi les pouvoirs spéciaux hongrois sont moins compatibles avec les idéaux européens que les pouvoirs spéciaux belges. Ils ont été votés par un parlement démocratiquement élu. On pourrait même argumenter que le gouvernement hongrois n'est pas minoritaire, contrairement au gouvernement belge.

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs