Accueil Monde

Viols au Congo: briser le silence…

Jeanine Mabunda, représentante spéciale du chef de l’Etat congolais pour la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants soldats

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 8 min

Devant la Commission des droits de l’homme des Nations Unies, réunie à Genève, vous allez décrire la manière dont vos services combattent la violence sexuelle en République démocratique du Congo et vous allez nier qu’il puisse y avoir en ce domaine une « singularité congolaise »…

Je ne crois pas que le Congo soit un pays spécialement dédié aux violences faites aux femmes et aux enfants…Partout où il y a des zones de tension, partout où l’Etat est affaibli ou défié par des groupuscules militarisés, les droits de la femme reculent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs