Accueil Économie Télécoms

Des universitaires appellent à un débat public sur une application de «tracking» corona

Si cette technologie peut être utile en période de déconfinement, elle soulève aussi des questions, selon les universitaires qui pointent notamment l’absence de preuve de son efficacité.

Temps de lecture: 2 min

Dans une lettre ouverte envoyée au gouvernement, une centaine d’universitaires belges demandent la tenue urgente d’un débat public sur une éventuelle application corona. Dans des pays comme la Chine, Israël, la Corée du Sud ou Singapour, de telles applications sont utilisées pour combattre le virus.

Elles sont relativement simples à mettre en oeuvre. Il suffit en effet de télécharger une application sur un téléphone mobile, celui-ci étant ensuite relié aux appareils sur lesquels l’application a également été téléchargée. En cas de contamination au covid-19, un signal peut être envoyé aux autres utilisateurs qui sont ainsi alertés.

Quelle efficacité ?

Si cette technologie peut être utile en période de déconfinement, elle soulève aussi des questions, selon les universitaires qui pointent notamment l’absence de preuve de son efficacité. « On peut par exemple recevoir un message signalant qu’on a été en contact avec une personne infectée alors qu’en réalité, un mur nous séparait. L’application ne peut pas s’en rendre compte. »

Ces applications doivent par ailleurs être utilisées par un nombre suffisant de personnes pour fonctionner. « Tout le monde ne dispose pas d’un smartphone. Et si l’utilisation de l’application repose sur une base volontaire, on peut craindre que trop peu de personnes la téléchargent. Quant à la rendre obligatoire, ça pose de vrais problèmes éthiques et juridiques. »

Atteintes aux droits ?

« Plusieurs applications sont contraires aux droits fondamentaux », soulignent encore les universitaires en évoquant également les questions sociales et politiques que ces technologies soulèvent. « Les données générées par nos téléphones seront-elles gérées par les autorités ? Si oui, combien de temps seront-elles stockées ? Et ne risque-t-on pas que ces applications soient ensuite utilisées pour régler d’autres problèmes sociaux ? », s’interrogent-ils enfin.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par curto calogero, mercredi 22 avril 2020, 12:40

    Ils existe un moyen plus simple, pour la détection des personnes atteinte du Covid, Un chien bien dressé , peut détecter une personne contaminée par le Virus, Convid, actuellement des essais sont effectuer en Iran , ils s’avèrent très positif, je pense qu'il est important de s'intéresser a cela, beaucoup de personnes amis des chiens sont prêt a participer.

  • Posté par Deckers Björn, samedi 18 avril 2020, 21:24

    Beaucoup trop de questions et surtout pas assez de réponse. Les Français sont vent debout contre le tracking et ils ont raison! Nous devrions adopter la même posture. Et certainement vu les circonstances politiques actuelles avec l'extrême droite au porte du pouvoir. Si au moins, les guignols qui nous gouvernent respectent le libre choix, ce sera sans moi! La crise sanitaire ne doit pas nous faire perdre la tête. Le tracking est une pourriture, le stade suivant, ce sera le compte social comme en Chine!

  • Posté par Chalet Alain, samedi 18 avril 2020, 17:54

    Encore un coup de SPECTRE !

  • Posté par G Jean Luc, samedi 18 avril 2020, 17:31

    En espérant que ce soit opensource!

Aussi en Télécoms

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière