Accueil Monde Union européenne

Reynders et Breton, commissaires européens: «Après la crise, on peut s’attendre à un phénomène de relocalisation»

Les commissaires européens Didier Reynders et Thierry Breton estiment que la crise va provoquer un retour partiel de certaines industries en Europe.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 9 min

Les commissaires européens à la Justice, Didier Reynders, et au Marché intérieur, Thierry Breton, détaillent avec Le Soir leur vision du monde post Covid-19.

Craignez-vous des délocalisations ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, dimanche 19 avril 2020, 22:55

    Qu ils rentrent tous chez eux ces incapables ça fera des vacances à nos portefeuilles

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 19 avril 2020, 20:08

    A terme, c'est nous qui risquons de devenir les sous-développés si nous continuons dans la décadence égalitariste du refus de l'effort et de la compétition.

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 19 avril 2020, 20:03

    Le retour est déjà amorcé, indépendamment de toute épidémie, car l'avantage salarial des délocalisations se réduit de plus en plus et compense donc de moins en moins les coûts (par exemple de transport) qui y sont liés. En fait, la mondialisation aura fait monter le niveau de vie des pays émergents et fait un peu baisser le nôtre, ce qui n'est que justice. Le commerce restera mondial dans beaucoup de domaines, mais sera de plus en plus équitable, au fur et à mesure de l'égalisation progressive des niveaux de vie moyens dans les différentes régions du monde.

  • Posté par G Jean Luc, dimanche 19 avril 2020, 18:25

    bah, quand quelques multinationales leurs auront payé 2 ou 3 restos (voir un peu plus), ils vont redevenir comme avant, à n'en pas douter.

  • Posté par ADAM Jean-Victor, dimanche 19 avril 2020, 18:16

    Ces messieurs n’ont pas prévu la crise et ils prétendent envisager le futur. Un peu d’humilité messieurs ! Très seuls en tout cas.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs