Accueil Sports Football Football belge Anderlecht

Samir Nasri à Anderlecht, c’est déjà fini: l’option ne sera pas levée

Dans le nouveau projet d’Anderlecht, Samir Nasri était pressenti comme un guide pour les jeunes talents du Sporting, à l’instar d’un Sergio Conceiçao au Standard au milieu des années 2000. Une superstar normalement impayable pour un club belge mais que les aléas d’une (fin de) carrière et les relations privilégiées l’ont amené en Jupiler Pro League. Au final, ce pari aura plus penché du côté d’Olivier Dacourt…

Temps de lecture: 2 min

Si Vincent Kompany avait initié les contacts avec son ancien équipier de Manchester City, la décision de le faire signer est venue de Marc Coucke. Le contrat de l’ex-Bleu portait sur une saison et comportait une option pour une de plus. L’apport trop peu important de l’ancien Marseillais en raison des nombreuses blessures (à la suite desquelles les assurances ont pris le relais du club pour prendre son salaire en charge) a amené le club bruxellois à ne pas lever cette option et de limiter les frais à cet exercice (tronqué) 2019-2020. Coupe et championnat compris, le bilan de Samir Nasri se limite à 2 buts en 8 apparitions, dont la dernière le 4 octobre 2019 (28 minutes au SC Charleroi).

Jeunes

Roméo Lavia (16 ans) est sur le point de concrétiser un premier rêve : signer un contrat pro à Anderlecht. Les discussions vont dans le bon sens entre la direction et l’entourage de cette promesse de Neerpede. Ce médian axial évoluait avec les U18 du Sporting.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Anderlecht

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb