Coronavirus: Novak Djokovic n’est pas partisan d’un vaccin obligatoire pour voir la saison de tennis reprendre

photo news
photo news

«  Personnellement, je suis contre la vaccination et je n’aimerais pas être forcé par quiconque de me faire vacciner pour pouvoir voyager », a expliqué Novak Djokovic, 32 ans, répondant notamment à une question liée à l’avis d’Amélie Mauresmo. L’ex-joueuse française estime en effet que le tennis ne pourrait reprendre qu’à partir du moment où un vaccin existe. Ce qui pourrait prendre entre 12 et 18 mois.

Le Serbe se demande ainsi comment gérer une reprise si un vaccin n’est pas prêt. « Imaginons que nous puissions reprendre en juillet, août ou septembre, ce qui me paraît cependant improbable, je peux admettre qu’un vaccin est exigé dès que nous sortons d’une quarantaine stricte. Mais que ce se passe-t-il alors s’il n’y a pas de vaccin ? », sous-entendant que cela pourrait signifier que le tennis ne reprendrait pas cette année.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous