Proximus ferme la 5G dans plusieurs communes wallonnes

Proximus ferme la 5G dans plusieurs communes wallonnes

Proximus a fermé son réseau 5G après des protestations locales dans une grande partie de la Wallonie où elle avait lancé ce réseau le 1er avril. Une nouvelle carte de couverture réseau sur le site du fournisseur en atteste.

Il a déjà été annoncé la semaine dernière que Proximus avait coupé son signal 5G à Ottignies-Louvain-La-Neuve alors que des discussions étaient en cours avec la commune. La commune s’était plainte du manque de consultation préalable et avait également considéré que le moment du lancement – en pleine crise du coronavirus – était inapproprié.

Le fournisseur a alors déclaré que le signal avait également été coupé à d’autres endroits. Il semble maintenant qu’il s’agit de zones considérables, uniquement dans le sud du pays. Dans la capitale wallonne de Namur, les clients ne peuvent plus utiliser le réseau 5G, mais aussi à Tournai, Arlon, Waterloo et dans d’autres régions.

En Flandre, Proximus ne semble pas encore rencontrer de résistance. Le week-end dernier, des actes de vandalisme ont été commis contre un mât de téléphonie mobile à Pelt dans le Limbourg, mais il n’est pas certain que cela ait un rapport avec la 5G. Le mât n’a pas non plus servi pour la 5G.

Proximus indique que le mât de Pelt a maintenant été inspecté et qu’il est stable. Des équipes techniques répareront le matériel dans les prochains jours. L’opérateur indique qu’il exerce une vigilance accrue depuis l’apparition du phénomène de vandalisme dans les pays voisins. « Nous sommes en contact étroit avec la police », expliquent-ils.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous