Accueil Opinions

Scientifiques – politiques: une relation en tension?

La crise du Covid-19 a mis les scientifiques à l’avant-plan. Les prérogatives sanitaires qu’ils défendent s’opposent parfois à d’autres, portées par les politiques, qui ne semblent pas toujours bien vivre d’être concurrencés de la sorte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 2 min

Présents dans les comités et autres groupes de travail, les scientifiques et plus généralement les experts sont au cœur du combat que la Belgique mène contre le Covid-19. Avec des avis et des recommandations qui font autorité depuis le début de la crise et qui fondent beaucoup des stratégies mises en place face à la pandémie.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, mercredi 22 avril 2020, 16:47

    D'accord avec M. Alain Eraly: cette collaboration entre politiques et scientifiques me paraît utile à poursuivre, même si elle provoque de temps en temps des "couacs" (une fois à cause des uns, l'autre fois à cause des autres). Et je suis d'accord aussi avec son opinion selon laquelle c'est aux politiques à prendre la décision finale, que cela plaise ou déplaise à l'ego des scientifiques (auxquels j'aurais pourtant tendance à m'identifier, même si je ne ne me prends nullement un "expert" scientifique.

  • Posté par bolsee yves, mardi 21 avril 2020, 16:58

    Perso, ce qui m'inquiéterait, ce serait que politiciens et académiques soient toujours d'accord...

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 21 avril 2020, 15:21

    9 ministres de la Santé en Belgique ! Choisis évidemment (MDR) pour leurs compétences dans ce domaine. S'étant constitué un cabinet d'une cinquantaine de spécialistes (MDR encore, des chauffeurs, des cuisiniers, des responsables de l'accueil …). Et il leur faut encore constituer une floppée de groupes de travail pour finalement ne pas respecter leurs avis car " notre métier, c’est de prendre des décisions ! Et, pour ça, on doit aussi tenir compte d’aspects émotionnels ». Tout est dit.

  • Posté par van Reijsen I., mardi 21 avril 2020, 15:20

    Ce que d'aucuns appellent jeu de rôle entre politiciens et scientifiques, je l'appellerais plutôt hypocrisie sociale prononcée. Qui se soucie de tenir compte du fait que le gouvernement dit en affaires courantes n'est qu'un ramassis de personnes jugées criminelles par certain magistrat juge du 20 juin 2019 C.Padot ? En quoi auraient-elles donc le droit de décider de ce qui doit nous arriver en matière de lutte contre le coronavirus ? Ne sont-ce pas les mêmes qui l'ont importé en Belgique, ce coronavirus ? Oui, je sais, c horrible, de penser cela ! Mais il vaut mieux être lucide sur ses adversaires politiques, qu'hypocrite !

  • Posté par van Reijsen I., mardi 21 avril 2020, 15:20

    Ce que d'aucuns appellent jeu de rôle entre politiciens et scientifiques, je l'appellerais plutôt hypocrisie sociale prononcée. Qui se soucie de tenir compte du fait que le gouvernement dit en affaires courantes n'est qu'un ramassis de personnes jugées criminelles par certain magistrat juge du 20 juin 2019 C.Padot ? En quoi auraient-elles donc le droit de décider de ce qui doit nous arriver en matière de lutte contre le coronavirus ? Ne sont-ce pas les mêmes qui l'ont importé en Belgique, ce coronavirus ? Oui, je sais, c horrible, de penser cela ! Mais il vaut mieux être lucide sur ses adversaires politiques, qu'hypocrite !

Plus de commentaires

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs