Accueil Société

A défaut de tester, il faudra «masquer» pour déconfiner

Deux chercheurs de l’UNamur ont étudié différents scénarios de déconfinement. Le seul qui soit réaliste : apprendre à vivre sans s’approcher, pendant des mois.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 9 min

C’est l’une des questions qui va agiter la semaine. Et les prochains mois. Quelle stratégie la Belgique va-t-elle adopter pour sortir du confinement ? On a bien compris que ce plan de sortie serait long, lent, et progressif. Mais on ne sait toujours pas quels secteurs seront relâchés en premier, ni sous quelles conditions. Un Conseil national de sécurité, programmé vendredi, devrait permettre d’y voir plus clair. Le seul objectif annoncé est d’ouvrir la première vanne le 3 mai prochain.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par PAEME FREDERIC, mardi 21 avril 2020, 21:09

    Après "restez chez vous" voici démerdez-vous pour les masques"...

  • Posté par Vandenbussche Pierre, mardi 21 avril 2020, 15:22

    Je n'ose y croire! Envisager de confiner sélectivement les personnes âgées, sur base de leur âge et non de leur état de santé! Pourquoi ne pas envisager de confiner tous les fumeurs, ... Belle démonstration du travail toujours très utile des "chercheurs" qui cherchent à faire parler d'eux. Triste de devoir écrire cela, j'ai été chercheur une bonne partie de ma carrière. Heureusement, j'ai cru lire par ailleurs que ce scénario était "politiquement" exclu, voir notamment une déclaration récente de Macron en France. Ouf!

  • Posté par Villers Yves, mardi 21 avril 2020, 12:42

    '"Confinement des personnes âgées" votre but = faire, crever les vieux dans les homes alors que Macron a supprimé cette mesure débile

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, mardi 21 avril 2020, 12:14

    Que la majorité de ces commentaires sont débiles ! Comme d'habitude, il y a 11 millions d'experts dans le pays qui tous savent comment il fallait et faut faire et surtout, ils étaient tous au courant de la façon dont le virus allait se répandre.

  • Posté par Stroobants Nathalie, mardi 21 avril 2020, 11:35

    " Depuis lors, c’est la foire à la débrouille, chaque commune jouant sa propre carte sans compter sur le gouvernement fédéral " Voilà la situation ! En plein cœur de l'europe ! Alors ? On 'keep' toujours sophie ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs