Le Japon couvrira les coûts du report des Jeux olympiques de Tokyo, selon le CIO

AFP
AFP

Le Comité International olympique (CIO) a expliqué lundi que le Japon allait continuer à couvrir les coûts du report des Jeux olympiques de Tokyo. Les JO 2020 ont été reportés d’un an en raison de la pandémie de coronavirus.

« Le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a confirmé que le Japon continuerait de couvrir les coûts prévus en application de l’accord existant pour 2020 », a écrit le CIO dans un questions-réponses parus sur son site.

Le 24 mars dernier, un accord est intervenu entre le CIO et le Japon pour reporter les JO à 2021. Des officiels japonais et des experts ont estimé les coûts de ce report entre 3 et 6 milliards de dollars, voire plus.

« Le CIO, quant à lui, continuera d’assumer sa part des dépenses. Pour le CIO, il ne fait aucun doute que les coûts supplémentaires s’élèveront à plusieurs centaines de millions de dollars », a ajouté le Comité international olympique, et à tout le moins déjà 700 millions de dollars.

Des déclarations qui n’ont pas été confirmées par le porte-parole du gouvernement japonais Yoshihide Suga qui a déclaré lors d’un point presse qu’il n’y avait pas d’accord entre le CIO et le Japon sur ce point.

Par ailleurs, « nos partenaires japonais ainsi que le premier ministre ont fait savoir que le Japon ne pourrait pas gérer un report au-delà de l’été prochain. C’est une entreprise colossale, aussi bien pour le comité d’organisation que pour le pays tout entier », a précisé encore l’instance olympique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous