Accueil Société

Francken sur les migrants: «Myria cherche une guerre idéologique»

L’institution porte plainte contre l’État belge. Elle lui reproche de ne pas respecter les droits des migrants.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Theo Francken a rapproché mardi la plainte du Centre fédéral migration Myria à une attitude de trafiquants d’êtres humains.

«Je partais du principe que seuls des trafiquants d’êtres humains s’opposeraient à ces courriers, mais c’était apparemment sans compter sur le Centre fédéral migration», a affirmé Theo Francken (N-VA), qui qualifie en revanche de «correctes et indispensables» les campagnes d’information critiquées, à savoir les lettres de dissuasion envoyées aux demandeurs d’asile irakiens et afghans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs