Accueil Monde Proche-Orient

Israël: un gouvernement d’urgence qui sauve Netanyahou

L’indéracinable Premier ministre israélien va rempiler, en alliance avec son principal rival, l’ex-général Gantz. Au menu de la coalition : la lutte contre le coronavirus et… l’annexion de territoires occupés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Décidément insubmersible, Binyamin Netanyahou a une fois encore sauvé sa peau. Il n’avait pourtant pas réuni de coalition majoritaire évidente après les dernières élections, mais au bout du compte, l’accord conclu en fin de journée ce 20 avril à Jérusalem avec son grand rival l’ex-général Benny Gantz va lui permettre de rester Premier ministre pour au moins un an et demi. Il aura fallu trois élections législatives anticipées successives sans vainqueur net, les 9 avril et 17 septembre 2019 puis le 2 mars 2020, et de longues et laborieuses négociations pour en arriver à ce pacte scellant, sauf surprise, une alliance politique qui court sur trois ans. Et quel aura été le déclic décisif ? Le coronavirus, pardi !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs