Accueil Société

Cri d’alarme du chef de service pédiatrie de l’Hôpital Reine Fabiola: «On a besoin de voir les enfants»

Deux tiers d’urgences en moins à l’Hôpital des enfants Reine Fabiola, et la crainte de voir une vague post-Covid déferler dans les services pédiatriques. Même si du côté de l’ONE, on se montre satisfait de ce qui a été mis en place pour assurer les programmes de vaccination, notamment.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 4 min

Cri d’alarme du chef de service pédiatrie de l’Hôpital universitaire des enfants Reine Fabiola, à Bruxelles : « Nous constatons une baisse de la fréquentation des urgences de l’ordre de deux tiers ! », lance Pierre Smeesters, qui relève en marge de ce constat les effets des discours prudents tenus dans les premières semaines de la crise Covid-19, mais aussi une réaction des parents plus difficile à cerner. « C’est clair que les deux premières semaines au moins, il y a même eu des messages invitant clairement les gens à ne pas venir qui ont circulé. On m’a même parlé de pédiatres qui refusaient d’accueillir de nouveaux patients. Mais on a désormais dépassé cette période fertile en émotions, et malgré cela, les chiffres sont là pour en témoigner, deux tiers de nos patients ne sont plus là, alors que nous pouvons attester que tout est en place, et bien sécurisé, pour recevoir les enfants en toute sécurité, sans craindre d’approcher les “zones Covid”.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs