Face aux abus, Test Achats demande une régularisation des prix des masques et gels hydroalcooliques

Face aux abus, Test Achats demande une régularisation des prix des masques et gels hydroalcooliques

Un certain nombre de pharmacies abusent de la situation depuis le début de la crise en ce qui concerne le prix des masques et des gels hydroalcooliques, rapporte le directeur de la communication de Test Achats, Jean-Philippe Ducart, sur Bel RTL.

En théorie, le prix de revient d’un masque chirurgical est de 15 à 30 centimes, « et c’est aujourd’hui parfois vendu 6, 7 euros pièce. Évidemment, la marge bénéficiaire est importante sur ce marché, c’est quelque chose qu’on peut difficilement accepter. » A l’heure où on parle de déconfinement, « c’est maintenant qu’il faut agir et se poser la question de savoir si on aura assez de masques, à des prix accessibles. »

La situation la plus problématique se trouve en ligne selon Test Achats, « avec des prix excessifs qui ne sont pas régulés du tout. » Concernant le gel, la France a décidé d’imposer un prix maximum : 15 euros le litre. « Aujourd’hui, en Belgique, on trouve des flacons de 250ml pour ce prix-là. »

Test Achats a saisi le ministre en charge, Philippe De Backer, mais les autorités ne souhaitent pas fixer de prix maximum pour ces produits. Selon les autorités, ce n’est pas nécessaire, étant donné qu’il n’y a pas de pénurie sur ces articles.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous