Accueil Société

Déconfinement: les experts préconisent une réouverture progressive des écoles à partir du 18 mai

Dans une première version de leur rapport, les experts suggèrent de rouvrir partiellement les écoles à partir du 18 mai.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Vendredi, Sophie Wilmès détaillera le plan de déconfinement à la belge. La décision finale revient au Conseil national de sécurité, qui réunit autour de la Première ministre les principaux ministres fédéraux ainsi que les ministres-présidents. L’équation politique ? Concilier les intérêts sanitaires, sociaux, économiques et sociétaux. Sur la base des rapports des groupes de spécialistes sanitaires, socio-économiques et, surtout, du groupe en charge de l’Exit Strategie. Ce dernier doit rendre son rapport ce mercredi au kern ; nous avons pu consulter la dernière version en date. Précisons que ce document, à finaliser, exprime l’avis des dix experts. Que les gouvernements fédéral et fédérés ne sont pas contraints de le suivre – le 12 mars, il leur avait été conseillé de laisser les écoles ouvertes mais ils avaient décidé de les fermer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 22 avril 2020, 16:23

    Après avoir entendu la colère de la Première Ministre suite à la fuite de ce document, je ne peux que marquer une totale désapprobation avec cette politique d'informations "exclusives" dont le Soir se rend coupable. On rajoute à la confusion, et on entretient des spéculations qui n'ont pas lieu d'être. Ce n'est plus de liberté de presse qu'il s'agit, mais d'une course malsaine au sensationnalisme.

  • Posté par Maison Médicale , mercredi 22 avril 2020, 15:58

    Ces experts ont-ils consulté le personnel hospitalier ? Les infirmier.es, médecins, nettoyeur.ses, aides logistiques, etc ? Ils sont sur les genoux après le premier pic, qui vient seulement de passer la moitié, et on veut déjà leur imposer un 2e pic ? Quelques semaines pour récupérer avant de pouvoir tenir sur la longueur ne serait vraiment pas du luxe. Une fois de plus, on fait passer l'économie avant la santé. Et on n'entend pas d'attention particulière pour les victimes économiques principales: artistes, petits salaires, petits indépendants.

  • Posté par Brasseur Michel, mercredi 22 avril 2020, 14:47

    Quid des services à la personne, de type titres-services (aide ménagère, nettoyage etc)? Le 4 mai, comme activité non-essentielle? Le 18 mai comme "autre pan de l'économie "? Merci

  • Posté par Biot Philippe, mercredi 22 avril 2020, 13:29

    Comment ce rapport, partiel ou provisoire, destiné aux gouvernants, se retrouve-t-il dans les journaux? Va-t-on faire un sondage, ou carrément un referendum, pour décider quels éléments il faut accepter, quels éléments il faut rejeter et quels éléments il faut retravailler? Question confiance, c'est foutu….

  • Posté par Wilmart - Picque , mercredi 22 avril 2020, 13:11

    c'est insupportable de lier la réouverture des écoles aux considérations "académiques" (les examens, le programmes et tout) et pas à la dimension la plus importante : que les enfants ont besoins de se voir, de sociabiliser, de sortir de chez eux !! donc au contraire, c'est les plus petits qui doivent retourner en premier à l'école !! les grands, ils ont whatsapp et tout le reste, ils peuvent croiser leurs potes dans la rue, etc. Les petits ils sont enfermés avec disney chanel et leurs parents au bout du rouleau !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs