Accueil Opinions

Bernard Stiegler au «Soir»: «La crise actuelle s’inscrit dans la disruption générale»

Pour le philosophe Bernard Stiegler, il faut sortir du primat absolu du calcul et des algorithmes, d’inspiration néolibérale. Il y travaille.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 7 min

Bernard Stiegler, qui vient de publier Qu’appelle-t-on panser ? 2. La leçon de Greta Thunberg (Les Liens qui Libèrent), travaille depuis plusieurs années sur les enjeux des mutations sociales, politiques, économiques ou psychologiques produites par le développement technologique et plus singulièrement la révolution numérique. Une « grande lessive » qu’il avait qualifiée de « disruption », dans un ouvrage précédent.

Le chaos actuel, consécutif à la pandémie de Covid-19, s’inscrit-il dans la « disruption » générale ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs