Accueil Belgique

Tests sérologiques

Ils seront utilisés lors du déconfinement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

1

Tests séro-quoi ?

Il s’agit de tests sanguins. Ils permettent – par la présence d’anticorps – de savoir si on a contracté le coronavirus, que l’on ait eu des symptômes ou pas.

2

Qui peut en bénéficier ?

Actuellement, personne. Ils sont produits mais pas encore utilisés en Belgique. La stratégie de déconfinement devra déterminer qui est testé et comment. Les Académies royales de médecines plaident par exemple pour des tests massifs et représentatifs de la population (Régions, zones urbaines et rurales, métier, âge).

3

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Szabo Bertrand, jeudi 23 avril 2020, 10:22

    Un test sérologique ne se fait pas nécessairement sur languette même si c'est le cas du test présenté: la plupart des tests sérologiques se font (heureusement) dans des analyseurs automatiques (grosses machines de labo) et pas sur languette. Les tests sérologiques ne visent pas seulement à savoir si on a contracté le virus (ce qui est le cas de la PCR et des tests de dépistage antigénique), mais si l'infection a abouti à la production d'anticorps par l'organisme infecté (c'est très différent). D'autre part le fait qu'il y ait production d'anticorps n'implique pas nécessairement que l'organisme est désormais résistant au virus. Dans ce cas-ci, le test sur languette ne permet pas de mesurer la quantité d'anticorps, ce qui est un vrai problème pour évaluer le stade de la réponse de l'organisme (infection débutante, immunisation en cours, immunité acquise, infection ancienne). Tout comme pour le dépistage antigénique, la technique utilisée est en principe de faible qualité analytique, très inférieure aux techniques quantitatives classiques (celles qui se font sur les grosses machines). Quand on pense aux difficultés d'interprétation qu'on peut avoir avec les meilleures techniques disponibles ( par exemple pour la Borrelia, le cytomégalovirus, le virus d'Epstein-Barr, etc.), on peut ne pas être très rassuré quand à l'usage qui sera fait des résultats produits par ce test plutôt fruste, ici aussi sans aucune expérience de terrain disponible. Wait and see.

  • Posté par Bartet Guy, jeudi 23 avril 2020, 11:44

    Bonjour, j'avais lu un article dans Le Monde à propos d'un test sérologique produit par une entreprise bretonne. Il détectait la présence de deux anticorps Ig ( IgG et IgM si ma mémoire est bonne) dont les courbes d'abondance diffèrent dans le temps, ce qui devait permettre de savoir si le patient était en phase d'infection ou post-infection, avec une petite période de superposition. Je ne retrouve pas cet article. Avez-vous plus d'information à ce sujet ?

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs