Accueil Monde Union européenne

Sommet européen: un baptême du feu déterminant pour le mandat de Charles Michel

Dans sa gestion des discussions entre leaders sur la crise du Covid-19, Charles Michel imprimera une marque qui lui collera probablement pendant tout son mandat.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

On dit que la vraie nature des gens se révèle en temps de crise. En ce sens, la partition que jouera Charles Michel, président du Conseil européen, pour faire serrer les rangs aux 27 chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE face au choc du Covid-19 sera déterminante pour la suite de son mandat.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Couturier Yves, vendredi 24 avril 2020, 8:18

    Que voulez vous que Charles Michel fasse à l’Europe, il n'a déjà pas su gérer un petit pays comme la Belgique alors l'Europe?

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, jeudi 23 avril 2020, 23:08

    On se croirait au jeu de massacre: c'est à qui trouvera le plus de critiques à adresser à l'Europe et à ceux qui en ont la charge. Comme s'il avait jamais été question que la crise sanitaire soit pilotée à l'échelon européen alors que les situations sont très différents d'un pays à l'autre. Bien sûr, on pourrait rêver de solidarités plus spontanément manifestées et de cohésion plus affichée. Mais il me semble tout de même qu'on est loin, dans l'UE, de l'invraisemblable cacophonie américaine.

  • Posté par Werpin Jean Luc, jeudi 23 avril 2020, 18:58

    Mais à quoi sert le poste occupé par Charles Michel. Pour ma part, je le vois surtout comme un super chef du protocole accueillant avec de nombreuses courbettes, celles et ceux qui disposent vraiment du pouvoir en Europe.

  • Posté par Chalet Alain, jeudi 23 avril 2020, 16:18

    "Une marque qui lui collera probablement pendant tout son mandat." Voilà qui en dit long sur la façon dont fonctionnent les médias.

  • Posté par Clodong André, jeudi 23 avril 2020, 16:09

    "Ce pot commun à 1 % du RNB du bloc doit servir aux dépenses courantes et n’a pas l’étoffe d’un futur Plan Marshall européen." Après tant d'années, on est nul part. Dommage.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs