Accueil Société

Ans: un homme arrêté pour la 4e fois en huit jours pour non-respect des mesures de confinement

Il avait déjà été contrôlé deux fois par la police alors qu’il se trouvait dans la rue pour fumer un joint.

Temps de lecture: 1 min

Un individu âgé d’une vingtaine d’années a été intercepté mercredi vers 17 heures à Ans (province de Liège) pour non-respect des mesures de confinement, a indiqué mercredi le parquet de Liège. C’était la quatrième fois que le jeune homme était contrôlé par la police pour ce motif en seulement huit jours.

L’individu se baladait dans la rue avec deux amis lorsque la police l’a arrêté. L’un de ses amis est parvenu à prendre la fuite. Le second a été intercepté et recevra une convocation pour être entendu ultérieurement. Le principal intéressé a, quant à lui, été privé de liberté le temps de son audition et fera l’objet d’une citation accélérée.

Le jeune homme avait déjà été verbalisé à trois reprises pour non-respect des mesures de confinement. Il a notamment été contrôlé deux fois par la police alors qu’il se trouvait dans la rue pour fumer un joint.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Devaux Stephane, jeudi 23 avril 2020, 10:46

    Je suis désemparé par le manque de civisme et de solidarité de beaucoup de mes concitoyens. Mais dans cette situation extrêmement difficile, une chanson parlant de solidarité ou tout autre artifices ne seront pas suffisant pour réconcilier les inégalités profondes dans notre société. Et à moins d'adresser ces problèmes systémiques les laissers-pour-comptes du contrat social et tous les gens qui souffrent ne vont pas adhérer demain à une société plus civique et solidaire si elle n'est pas aussi plus juste et équitable.

  • Posté par bill baroud, jeudi 23 avril 2020, 7:19

    Et alors ?

  • Posté par Pire Bernard, mercredi 22 avril 2020, 23:04

    J'allais faire mes courses entre Molenbeek et Anderlecht quand j'ai vu sur la rue plusieurs groupes de gens qui bavardaient en profitant du beau temps. Devant moi, une voiture de police. Devinez ce qui s'est passé : rien... Pourquoi ? Parce que intervention signifie attroupement, discussions, le ton monte et ça tourne à l'émeute rapidement. Plus facile de verbaliser un citoyen lambda dans une commune tranquille...

  • Posté par bill baroud, jeudi 23 avril 2020, 7:22

    Il ne faut pas perdre l'objectif de vue : si verbaliser donne lieu à un attroupement, alors le remède est pire que le mal.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko