Accueil Belgique Politique

Un nouveau lot de masques non-conformes: «Il n’y a pas de faute», intervient Di Rupo

Des masques d’abord jugés conformes par le fédéral ont dû être mis de côté dans l’attente d’une évaluation supplémentaire.

Temps de lecture: 2 min

Dans la saga des masques, rien ne nous sera épargné. Ce mercredi, l’Aviq, l’agence wallonne pour une vie de qualité, a été informée par le SPF Economie que des tests avaient été effectués, le 10 avril dernier, sur un des lots de masques KN 95 reçus dans le cadre de commandes du gouvernement fédéral à un fournisseur chinois, après des remontées négatives du terrain. Ces tests ont conclu à leur non-conformité.

La Wallonie ayant acquis des masques KN 95 auprès du même fournisseur, elle a immédiatement prévenu les gouverneurs de province ainsi que les établissements de soins où ils ont été distribués afin que ces masques ne soient plus utilisés dans l’attente des résultats d’une triple analyse commandée par la Région. Ses résultats sont attendus ce week-end.

Les lots de masques KN95 composant la commande wallonne – on parle de plusieurs centaines de milliers de masques – ont été acheminés de Chine depuis le 31 mars jusqu’à ce 21 avril.

Le 19 mars, ils avaient reçu le feu vert du SPF Economie, chargé de la vérification de la conformité des masques de type KN 95, équivalents aux masques FFP2. Depuis, les lots successifs de masques KN 95 livrés à la Wallonie ont été libérés par la Douane, à la suite, à chaque fois, de l’accord du SPF Economie, se défend aujourd’hui la Région qui demande que les masques livrés par l’AViQ ne soient plus utilisés.

« N’accusons personne »

« Il n’y a pas de faute. Je crois que le gouvernement fédéral travaille du mieux qu’il peut. Le gouvernement wallon travaille du mieux qu’il peut. N’accusons personne ». « Tout le monde un effort maximum pour trouver des solutions. Les masques sont arrivés. Ils ont été contrôlés administrativement, contrôlés visuellement. Ils semblaient bons. Ils ont été distribués. Il est apparu notamment dans un hôpital d’Alost que ces masques n’étaient peut-être pas conformes. Il y a eu des examens complémentaires. Nous allons du côté wallon faire confirmer ou infirmer cette situation. Tout cela est un processur normal », a confié à Bel RTL Elio Di Rupo.

« Il y avait dans un même lot, des masques bons et des moins bons. N’accusons personnes », a insisté le minisre président de la Région wallonne. « Trouvons des solutions ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par Colle Bernard, jeudi 23 avril 2020, 22:30

    Je vous invite à lire le post : https://www.linkedin.com/pulse/odyssey-masks-business-under-covid-19-conditions-lara-de-yrigoyen Je travaille avec le Chine depuis 1991. Lara de Yrigoyen est notre associée sur place, reconvertie à l'achat de masques depuis peu. J'importe encore à petite doses les masques chirurgicaux pour le non-soignant mais plus le FFP2 ou KN95. Lisez, vous comprendrez en quoi ce n'est vraiment pas simple.

  • Posté par Lambert Charles, jeudi 23 avril 2020, 17:22

    Décidément, nous sommes gouvernés par un tas de "manches" qui ont été dépistés et disposent d'un masque agréé, je suppose. En finale, après une contamination carabinée, nous aurons droit à des augmentations d'impôts pour payer toutes les bourdes accumulées depuis le début du confinement qui, par ailleurs, commence à être de moins en moins respecté. Dans mon patelin, c'est patent.

  • Posté par Ancion Eric, jeudi 23 avril 2020, 15:47

    Merci monsieur le Président. Je suis transporté d'allégresse de savoir qu'il n 'y a pas eu de fautes. Je peux enfin dormir sur mes deux oreilles. Bonne continuation et vive la Wallonie.

  • Posté par Vanhelleputte Stefan, jeudi 23 avril 2020, 15:20

    Il est évident que si un masque a été jugé "non conforme" à Alost, il importe avant toute chose qu'on relance toute la procédure d'analyse de conformité en Wallonie... voilà donc ce qu'on appelle "le gouvernement wallon travaille". Quelle inefficacité, quel manque complet de bon sens, quelles pertes de temps, d'énergie et de coûts inutiles... Et que d'interventions sans aucun intérêt et de comptes-rendus sans information... Reconnaissons quand même une certaine sincérité dans le propos du Ministre Président car tout ça, c'est "du mieux qu'il peut". Me voilà rassuré.

  • Posté par Legarou Marcel, jeudi 23 avril 2020, 13:32

    Pas de faute, juste des incapables pistonnés assis sur leur c... dans un bureau, et grassement payés.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une