Accueil Opinions Cartes blanches

«Une commission d’enquête parlementaire? Oui, mais d’abord des élections!»

Le politologue Régis Dandoy appelle à de nouvelles élections, une fois que la crise du Covid-19 sera derrière nous. Il faut pouvoir récompenser les dirigeants qui le méritent, sanctionner ceux qui se sont fourvoyés et donner des directives claires pour les futures commissions d’enquête parlementaire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Il y a quelques mois, nombreux étaient les acteurs politiques envisageant ou carrément exigeant de nouvelles élections au fédéral. On avait voté le 26 mai 2019 et la crise politique n’avait que trop duré. La formation du nouveau gouvernement s’enlisait, des coups de couteau politiques se perdaient dans les dos et des personnalités de premier plan s’étaient réfugiées dans les institutions européennes. Bien que personne n’imaginait que de nouvelles élections mènent à un résultat diamétralement différent, certains espéraient qu’elles donneraient le coup de fouet nécessaire à la formation du gouvernement fédéral.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Carte blanche La faim n’est pas une fatalité

Chaque année, la Journée mondiale de l’alimentation est une triste occasion de constater que nous sommes loin d’être « sur la bonne voie » pour éliminer la faim d’ici 2030. Les solutions ? Plus de cohérence entre nos politiques agricoles, climatiques et économiques, d’une part, et se réapproprier les systèmes alimentaires pour permettre une transition vers l’agroécologie, d’autre part.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs