Accueil Société

Ramadan: ce qui est modifié à cause du confinement

Sauf nouvel ordre, aucun rassemblement pour les grands repas du soir ne sera en effet permis cette année, ni même pour la prière nocturne à la mosquée (tarawih).

Temps de lecture: 2 min

Le mois de jeûne du ramadan devrait commencer vendredi ou samedi pour les musulmans de Belgique, en pleine pandémie de coronavirus. Plus que jamais cette année, ce mois particulier bouleversa les habitudes des fidèles, tiraillés entre privation de nourriture et confinement.

Jusqu’à la prochaine nouvelle lune, les musulmans sont invités à s’abstenir de manger, boire, fumer et avoir des rapports sexuels de l’aube au coucher du soleil. Ce mois est également un moment de dépassement et de maîtrise de soi, pendant lequel il est notamment vivement déconseillé de se laisser submerger par la colère ou de médire sur autrui.

En raison des mesures de confinement afin d’endiguer la propagation du coronavirus, certains rites seront cependant modifiés.

Sauf nouvel ordre, aucun rassemblement pour les grands repas du soir ne sera en effet permis cette année, ni même pour la prière nocturne à la mosquée (tarawih). Il va sans dire que les voyages dans les villes saintes de l’islam sont également proscrits.

Le ramadan devrait commencer vendredi ou samedi en Belgique, en fonction de ce que conclut le conseil des théologiens, rattaché à l’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB), qui se réunit ce jeudi soir.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko