Accueil Cartes blanches du MAD

Le MAD donne carte blanche au photographe Mathieu Van Assche

Mathieu Van Assche tire de l’oubli femmes, hommes, enfants, avec un mélange de poésie et d’humour, de mélancolie parfois.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 2 min

Venu du monde de l’illustration, Mathieu Van Assche est arrivé à la photographie par le biais de la gravure. À côté des images qu’il réalise en argentique, il réalise ce qu’il appelle ses « photos sabotées ». Fouinant sur les marchés aux puces, il en sauve des photos anciennes qu’il transforme ensuite, donnant à chaque personnage un masque particulier. « Je leur crée des masques en fonction de l’image, de mon humeur, de toutes les choses que j’ai vues… En travaillant toujours sur les originaux pour leur redonner une seconde vie. Si je ne les transformais pas, ces images finiraient à la poubelle ou dans le meilleur des cas chez un collectionneur. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches du MAD

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs