La Fédération Wallonie-Bruxelles redoute une explosion de son déficit à plus de 1,5 milliard d’euros

La Fédération Wallonie-Bruxelles redoute une explosion de son déficit à plus de 1,5 milliard d’euros
Belga

En raison de l’impact économique de la crise du Covid-19, la Fédération Wallonie-Bruxelles redoute de voir son déficit pour l’année 2020 dépasser le milliard et demi d’euros, un niveau jamais atteint par le passé.

La Fédération Wallonie-Bruxelles tire l’essentiel de ses revenus des recettes TVA, ainsi que d’une partie de l’impôt sur les personnes physiques (IPP). Or, en raison de la crise actuelle, l’activité économique du pays est et sera lourdement impactée. De récentes prévisions du Bureau du Plan tablent sur une diminution de la croissance de 8,3% en raison du confinement.

Pour la Fédération, la crise actuelle devrait engendrer un impact budgétaire négatif de 830 millions d’euros, en plus des 700 millions d’euros de déficit actuel. La diminution attendue de l’inflation devrait en outre entraîner une perte nette en recettes de 74 millions d’euros supplémentaires.

En tout, le déficit courant de la FWB pour l’année 2020 pourrait ainsi flirter avec 1,6 milliard d’euros. «C’est un ordre de grandeur possible, sur base des estimations actuelles», confirme le porte-parole du ministre du Budget, Frédéric Daerden (PS). «Mais, c’est l’incertitude totale (sur ce qu’il en sera en fin de compte)».

Un renforcement du pilotage budgétaire

Face à ces sombres perspectives, le gouvernement de la Fédération a décidé jeudi de renforcer son pilotage budgétaire. Un groupe de monitoring des impacts des crises sanitaire et économique, baptisé le «GM Covid-19», sera mis sur pied pour analyser «régulièrement et systématiquement» les conséquences de la crise.

Outre le ministre du Budget, il comportera différents experts institutionnels, ainsi que des représentants des partenaires sociaux et des représentants de la société civile. Face à l’incertitude actuelle, l’ajustement budgétaire 2020, traditionnellement prévu à cette période, a été reporté à l’automne prochain. Il sera combiné avec la confection du budget initial pour 2021.

La FWB fonctionne d’habitude avec une enveloppe annuelle de quelque 11 milliards d’euros, dont les trois quarts servent à financer l’enseignement. La moitié du budget sert à elle seule à payer les salaires des enseignants.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous