Bruxelles: le régime actuel de soutien au photovoltaïque prolongé jusqu’en fin d’année

Bruxelles: le régime actuel de soutien au photovoltaïque prolongé jusqu’en fin d’année
Belga

Le gouvernement bruxellois a décidé de maintenir le régime actuel de soutien au photovoltaïque jusqu’au 1er janvier 2021 en raison des conséquences de la crise du coronavirus sur le secteur, indique le ministre bruxellois de l’Energie Alain Maron (Ecolo) vendredi dans un communiqué. Un ajustement au système devait initialement entrer en vigueur le 1er juin.

En Région bruxelloise, un système de soutien au photovoltaïque via des certificats verts permet un retour sur investissement en sept ans à ceux qui installent des panneaux. Ce régime doit néanmoins être ajusté chaque année en fonction de l’évolution du coût des énergies renouvelables, explique le communiqué.

Or les mesures de confinement imposées pour freiner la propagation du coronavirus ont un impact important sur le secteur. Par exemple, Sibelga a suspendu la pose de compteurs bidirectionnels ; les effectifs sur les chantiers ont été réduits, causant des retards ; les contrôles électriques permettant d’attester la conformité des installations ont été reportés…

« Un maximum de soutien à tous ceux qui font le choix des énergies renouvelables »

De futurs titulaires d’installations résidentielles ou d’entreprises, des installateurs, des porteurs de projets et des tiers-investisseurs risquent de voir leurs installations mises en service et certifiées après le 1er juin, alors qu’ils avaient basé leur décision d’achat et leur plan d’affaire sur le taux actuellement en vigueur, étaye encore le communiqué.

C’est pourquoi le gouvernement bruxellois a décidé de maintenir le régime actuel jusqu’au 1er janvier 2021. A cette date, le nouveau régime entrera en vigueur sur base des valeurs qui seront communiquées par le régulateur Brugel le 1er septembre 2020.

« Dans le contexte de crise sanitaire et économique que nous vivons pour l’instant, je veux pouvoir donner un maximum de soutien à tous ceux qui font le choix des énergies renouvelables », commente Alain Maron, cité dans le communiqué. « Plus que jamais, et la crise nous le montre à suffisance, nous devons accélérer la transition énergétique et économique pour rendre nos sociétés plus autonomes, plus résilientes et donc moins dépendantes des énergies fossiles. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous