Accueil Culture Mode

Baptiste Giabiconi au «Soir»: «Karl serait comme nous: choqué»

C’est le beau gosse qui était dans l’ombre de Karl Lagerfeld. Un an après la mort du couturier, le mannequin français Baptiste Giabiconi publie « Karl et moi », portrait touchant d’une amitié pas comme les autres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

On a tout dit de lui. Qu’il était son amant, sa muse, puis son héritier. Le livre de Baptiste Giabiconi (premier propriétaire de Choupette) rétablit la vérité dans tous les domaines et livre, sans langue de bois mais, au contraire, avec beaucoup de sincérité, de tendresse et d’humour, des dizaines d’anecdotes et de souvenirs d’une extrême précision sur la rencontre et le lien qui a uni les deux hommes pendant dix ans.

Vous étiez quoi, finalement, pour Karl Lagerfeld ? Son fils spirituel, son jeune clone, son amoureux platonique ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mode

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs