Accueil Médias

Conseil national de sécurité: l’étonnant fossé Nord-Sud à la télévision

Les néerlandophones n’ont pas patienté de la même façon que les francophones…

Temps de lecture: 2 min

C’était le grand jour. Ce vendredi après-midi, le Conseil national de sécurité (CNS) présidé par la Première Sophie Wilmès (MR) se réunissait pour décider des premières mesures de déconfinement, programmées à partir du lundi 4 mai. Pour aider les chefs des différents gouvernements du pays qui siègent au CNS à trancher, le « groupe d’experts en charge de l’exit strategy » (GEES) avait remis son rapport. Et un jour comme celui-là, c’est la mobilisation dans les rédactions… Surtout en télévision où sur fond de volonté d’informer, il y a une guerre d’audience entre RTL et la RTBF. Dès lors, les deux chaînes de télévision ont pris l’antenne dès… 17h pour ne rien rater avec une édition spéciale ! Durant plus de 4 heures, les journalistes des deux chaînes ont fait patienter les téléspectateurs avec des témoignages dans tous les secteurs…

Et en Flandre ? Alors que la conférence de presse se faisait attendre et que les médias francophones patientaient en direct après 20 heures, la VRT et VTM diffusaient… une série. « Thuis » pour l’une, « Familie » pour l’autre. De quoi susciter quelques interrogations sur le fossé Nord-Sud quant au déconfinement.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Demlenne Thierry, dimanche 26 avril 2020, 11:49

    Mais à quoi jouent-ils en Belgique, cela ressemblait à un show pré-électoral où chaque politicien venait tour à tour faire son petit commentaire bien chronométré pour que tous les partis soient mis sur le même pieds d'égalité. Cette soirée était affligeante, honte aux TV Wallonnes, que de bêtises, répétitions en tout genre, la saturation des auditeurs est à son comble. En prenant un peu de recul cela montre au combien l'écart entre nos médias nos politiques beaucoup trop nombreux, l'inefficacité de la conduite de notre pays... sont devenus insupportables pour le commun des mortels que nous sommes.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, samedi 25 avril 2020, 13:25

    Et puis, le choix de "Thuis" (à la maison) et "Vrienden" n'était-il déjà pas un peu sarcastique, comme dirait Trompe?

  • Posté par Biot Philippe, samedi 25 avril 2020, 10:22

    Chacun a le droit d'aimer et de regarder le programme de telle ou telle chaîne ou de préférer tricoter ou faire des folies; Ce qui intéressait le public, à mon avis, c'était la conférence de presse. Mais, ce n'était même pas pas une obligation de la suivre en direct puisque TOUS les quotidiens et TOUS les JT successifs allaient tout expliquer aujourd'hui. La seule différence, pendant la conférence de presse, c'est que la VRT a zappé le discours d'Elio pour avoir les commentaires d'Alexander et d'une de ses collègues ministre. Comme Elio répétait en français ce que Jan venait d'expliquer les flamands n'ont raté aucune information. A mon avis ils ont aussi zappé la version allemande. Et alors? c'est vraiment chercher des poux sur la tête d'un chauve;

  • Posté par Graillet Christian, vendredi 24 avril 2020, 23:51

    La position des flamands est parfaitement compréhensible. Il n'y a AUCUN intérêt à voir durant +/- 4H un défilé de journalistes et de personnalités diverses supputant les décisions possibles alors que tout cela sera clarifié le soir ou le lendemain. Tous les jours, les journalistes répètent quasi la même chose. Les belges ne méritent pas ça. Les journalistes flamands semblent effectivement l'avoir compris. Rectifiez le tir, journalistes francophones ! Je suis ravi d'avoir passé ma soirée hors TV à des activités bien plus intéressantes. De manière générale, les grands événements sont beaucoup trop couverts à la RTBF et au Soir également d'ailleurs. Il n'y a pas que cela, bon sang !

  • Posté par Monsieur Alain, vendredi 24 avril 2020, 21:48

    Je suis écoeuré de ce comportement, ils nous prennent pour des benêts et ... vers 2100 hrs la RTBF a même le culot de dire qu'ils attendent la fin des feuilletons sur les chaînes flamandes pour commencer la conférence de presse de la Première, vers 2120 hrs. C'est pire que BFM dans ses plus mauvais moments. Leurs infos tournent en boucle avec Thomas Gadissieux qui distille l'un ou l'autre message reçu par SMS ou alors un contact régulier avec la journaliste sur place à nous faire croire que "le spectacle va commencer". On revoit deux ou trois fois les mêmes "invités" qui racontent toujours la même histoire, des spécialistes de tout qui donnent leur avis sur tout (ça doit être le propre de l'ULB je présume). C'est la dernière fois que je me laisse avoir, ça je le jure !!! Des reportages qui parlent de ce qui pourrait ou aurait pu être décidé. DU TOUT GRAND N'Importe quoi.

Plus de commentaires

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Soirmag Voir les articles de Soirmag