La police met fin à une soirée en «comité restreint» à Ixelles

La police met fin à une soirée en «comité restreint» à Ixelles

Dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 avril, la police de Bruxelles-Ixelles a mis fin, vers 01h30 du matin, à une lockdown party rue de l’Aqueduc à Ixelles, a indiqué samedi le parquet de Bruxelles. Un procès-verbal a été dressé à l’encontre de chacune des 8 personnes présentes pour ne pas avoir respecté l’interdiction de rassemblement pour lutter contre la propagation du COVID-19. Les 7 invités ont reçu l’ordre de regagner immédiatement leurs domiciles respectifs.

Une patrouille a été sollicitée sur les lieux pour tapage nocturne. La musique se faisait entendre depuis la rue et des personnes étaient visibles sur un balcon du 3e étage. Les policiers ont essayé à de multiples reprises, mais sans succès, d’entrer en contact avec les occupants. Ils ont alors coupé l’électricité. Ils n’ont entendu que des murmures en réponse à leurs injonctions d’ouvrir la porte. Ils ont décidé de requérir l’assistance de policiers de la brigade anti-agressions afin d’enfoncer la porte.

A la vue des renforts présents et du bélier sorti pour entrer de force, les occupants ont finalement concédé à ouvrir à la police.

Le propriétaire, un homme âgé de 46 ans, étaient en compagnie de 4 femmes et 3 hommes, âgés entre 20 et 51 ans (nés entre 1969 et 2000) et résidant dans les 3 régions du pays. Les policiers ont trouvé 4 d’entre eux cachés sous la couette du lit de la chambre à coucher.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous