Accueil Sciences et santé

L’OMS met en garde contre l’idée de «passeports d’immunité»

Il n’y a actuellement pas de certitude sur le fait qu’une personne précédemment infectée ne puisse plus développer la maladie Covid-19

Temps de lecture: 2 min

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) tient à mettre en garde les gouvernements contre l’idée d’émettre des sortes de « passeports d’immunité » aux citoyens ayant été contaminés par le coronavirus et s’en étant ensuite débarrassé. Il n’y a actuellement pas de certitude sur le fait qu’une personne précédemment infectée ne puisse plus développer la maladie Covid-19, rappelle l’OMS.

L’idée circule ces derniers temps, dans le cadre des stratégies de déconfinement qui petit à petit se mettent en place dans divers pays. Certains responsables évoquent la possibilité d’émettre une sorte de certificat d’« immunité » pour les personnes pouvant prouver qu’elles ont développé des anticorps au coronavirus SARS-CoV-2, de telle sorte que ces personnes puissent sans attendre reprendre une vie normale.

Mais selon l’OMS, il n’y a actuellement pas de preuve scientifique « que les personnes qui se sont rétablies du Covid-19 et ont des anticorps sont protégées contre une seconde contamination ». Par ailleurs, il y a différents tests qui ont été mis sur le marché et qui visent à détecter la présence d’anticorps, qui ne sont pas tous fiables.

>Selon l’OMS, le coronavirus va nous accompagner pendant «longtemps»

Malgré tout, l’organisation encourage les tests dépistant les anticorps « car ils sont essentiels pour comprendre l’étendue de la contamination et les facteurs de risque qui y sont liés ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs